Francesco Bruni sort du bois

Francesco Bruni, 50ème au classement mondial ISAF signe une journée exceptionnelle. Le skipper Italien, épaulé par Rod Davis, réalise un sans faute avec six victoires sur six matches

St. Moritz, le 3 septembre 2009 – Bill Edgerton a profité du briefing de ce matin pour rappeler aux équipages les pénalités sportives encourues lorsque des dégâts son causé aux voiliers. L’allusion du président des arbitres du St. Moritz Match Race ayant pour objectif de calmer les ardeurs des concurrents, qui n’ont pas vraiment ménagé leurs montures le premier jour de course. Sébastien Col (FRA) mentionnait d’ailleurs : «Ces bateaux sont très manoeuvrant et très vivant, ce qui incite à aller au contact pour maintenir de la pression sur l’adversaire.» et d’ajouter : «du coup, il y a eu pas mal de pénalités et quelques touchettes».

 

Les recommandations faites, les matches du round robin se sont poursuivis lors de cette seconde journée du St. Moritz Match Race. Le comité de course a en effet pu envoyer huit flights ce qui porte leur nombre couru à 18. Le round robin complet en comptant 22. Les conditions étaient un peu moins musclées qu’hier et le vent a soufflé entre 6 et 12 nœuds. Les courses se sont déroulées dans des airs très capricieux tant en force qu’en direction.

 

Francesco Bruni (ITA) et Peter Gilmour(AUS) réalisent certainement la plus belle performance de la journée, le premier remportant l’ensemble des matches courus, soit six régates. Le second passe cinq fois la ligne en tête sur six manches. Gilmour démontre avec ce résultat une remarquable capacité à progresser. Sa première journée avait en effet été plutôt mitigée. 

 

Björn Hansen (SWE) signe de son côté une journée noire et ne réussit pas à gagner un seul match. Éric Monnin (SUI) et son équipe marquent par contre enfin un point. Côté français, Mathieu Richard et Philippe Presti remportent une régate, Sébstien Col deux pendant que Ian Williams (GBR) poursuit son sans faute et gagne encore deux points supplémentaires.

 

À noter que cette journée a été ponctuée d’un incident, heureusement sans gravité.  Dan McLean, numéro un du Team Joe Fly (ITA), s’est déboîté l’épaule en tombant à l’eau lors d’une manœuvre. L’équipier a réussi à la remettre en place par ses propres moyens, et a courageusement pu poursuivre les régates.  

 

Ils ont dit :

 

– Sébastien Col : «Même si ça souffle un peu moins qu’hier, les conditions restent typiques de St. Moritz. Il faut savoir être opportuniste et ne pas chercher à tout comprendre ou anticiper. La seule règle c’est de jouer avec le vent qu’on a en instantané et ne pas trop miser sur ce qui doit arriver. Il faut naviguer en temps réel et être conscient qu’une course n’est jamais finie avant la ligne.»

 

– Peter Gilmour : «Je crois qu’hier il nous manquait encore un peu de pratique sur ce bateau. Il nous a fallu un jour de plus que les autres pour l’avoir en main. Je n’ai pas beaucoup navigué ces derniers temps, j’avais besoin de cette adaptation. Nous n’étions donc pas trop frustrés à la fin de la journée et la progression que nous réalisons aujourd’hui est plutôt réjouissante. Nous avons beaucoup de plaisir à naviguer ici à St. Moritz.»

 

Francesco Bruni : «Je ne m’attendais pas à une telle réussite. Je me rendais bien compte hier que nous naviguions très bien, probablement mieux que ce que le résultat démontrait. Mon feeling était donc très positif. Aujourd’hui nous avons gagné contre les meilleurs et c’est particulièrement satisfaisant. Rod Davis fait un excellent travail et l’équipe fonctionne vraiment très bien, c’est un réel plaisir lorsque les choses se passent comme ça.»

   

Match-race, situation au deuxième jour de course et après 18 flights 

Nom du skipper, (rang mondial ISAF) nationalité; équipe, nombre de victoires/défaites  

  Francesco Bruni (50) ITA, Team Joe Fly Match Race; 8/3 Ian Williams (4) GBR, Team Pindar; 7/0 (-0,5 point penalty) Peter Gilmour (11) AUS, YANMAR Racing; 6/5 Philippe Presti, (7) FRA, French Match Racing Team; 5/3 Sébastien Col (3) FRA, French Match Racing Team; 5/3 Torvar Mirsky (6) AUS, Mirsky Racing Team; 5/2 Adam Minoprio (1) NZL, ETNZ/BlackMatch; 5/2(-1 point penalty) Matthieu Richard (2) FRA, French Match Racing Team; 4/4 Alvaro Marinho (17) POR, Seth Sailing Team; 3/7 Johnie Berntsson (9) SWE, Berntsson Sailing Team; 3/7 Björn Hansen (10) SWE, Onboard Sailing Team; 2/8 Éric Monnin (31) SUI. Swiss Match Race Team; 1/9

 

texte fourni par Maxcomm et photos par Loris von Siebenthal