Fred Meyer revient sur la situation à bord du bateau du Comité de Course

Suite aux récentes déclarations dans la presse de Harold Bennett, Directeur de Course pour le Match de la 33e America’s Cup, nous nous sentons dans l’obligation de clarifier la situation à bord du bateau du Comité de Course avant le départ de la Manche 2.

En tant qu’Autorité Organisatrice, la SNG a désigné Fred Meyer, Nicolas Grange et Marcel Beauverd pour constituer le Comité de Course de la 33e America’s Cup. Harold Bennett a été désigné par l’ISAF, en accord avec la SNG, comme Directeur de Course. À ce titre, il est devenu le quatrième membre du Comité de Course. En vertu des Règles de Course à la Voile ISAF (RCV), le Comité de Course administre l’épreuve et prend toutes les décisions relatives à celle-ci, comme le choix du parcours, la mise en place de la ligne de départ, l’envoi ou l’abandon de la course. Le Directeur de Course n’a aucune prérogative spécifique et doit opérer l’épreuve selon la décision du Comité de Course.

Dimanche 14 février, le vent était instable en direction pendant une grande partie de la journée. L’état de la mer n’était pas bon, avec des vagues venant du Nord dépassant toujours la limite de 1 mètre. À 16h00, le vent était en train de s’établir progressivement à l’Est, mais en faiblissant, et l’état de la mer n’était toujours pas satisfaisant.

À ce moment, des bateaux spectateurs naviguaient encore au milieu de la zone de départ et nous n’avions de toute évidence pas suffisamment de temps pour dégager la zone et lancer le départ dans de bonnes conditions. Il y avait un risque de terminer la course après le coucher du soleil.

Les trois membres SNG du Comité de Course ont exprimé leur opinion à Harold Bennett en lui expliquant que la manche ne devrait pas être lancée pour les raisons suivantes :

  • Les bateaux spectateurs n’avaient pas dégagé la zone de départ.
  • L’état de la mer n’était pas propice (les vagues étaient trop hautes)
  • La certitude de courir avant le coucher du soleil (d’après l’Avis de Course

l’heure limite pour le signal d’avertissement était 16h30) était compromise, menaçant ainsi la sécurité des bateaux en course et des bateaux spectateurs. Harold Bennett a unilatéralement lancé la course, agissant contre l’opinion du Comité de Course. Plutôt que de faire respecter la décision du Comité de Course par des moyens physiques, les membres SNG du Comité de Course ont décidé de se retirer et d’attendre à l’intérieur du bateau.

Lancer la course dans des conditions inappropriées a (i) pénalisé Alinghi avant le départ en raison de la présence de bateaux spectateurs qui ont rendu sa progression vers la ligne de départ difficile, (ii) rendu la layline tribord du bateau Comité impraticable par les deux bateaux en compétition suite à la présence de bateaux spectateurs, (iii) entraîné le déclenchement des alarmes de charges sur les deux bateaux sur le premier bord en tribord en raison de l’état de la mer.

Heureusement, aucun accident n’est survenu ce jour-là et aucun des bateaux n’a connu d’avarie. Les trois membres SNG du Comité de Course maintiennent toutefois qu’il n’était pas raisonnable, pas nécessaire et pas approprié de lancer la course à ce moment. Du point de vue des règles, il n’est même pas certain qu’il y ait vraiment eu une course ce jour-là.