Gabart impérial, Wallenberg royal

Texte :

Que retenir de la semaine écoulée si elle ne fut celle des grands exploits ? François Gabart enroula la planète bleue en 42 jours, tandis que le jeune Max Wallenberg à seulement 16 ans gravit pour la seconde fois le toit du monde…

Ça y est, c’est fait. François Gabart n’a ni l’âge ni l’apparence du loup de mer, mais en a déjà tous les attributs, l’expérience et le talent. À 34 ans, pour son deuxième tour du monde, il a pulvérisé les 49 jours de Coville en établissant un temps de référence de 42 jours, 16 heures et 40 minutes, soit un gain de près de 15 % par rapport à l’ancien record ! Quand on se souvient que début 2016, IDEC Sport et Spindrift avaient dû s’incliner en 47 jours face aux 45 jours réalisés par Loïck Peyron en 2012 et ses 13 hommes d’équipage, la performance en solitaire a de quoi laisser songeur…

Un autre grand résultat nous a aussi fait écarquiller les yeux la semaine dernière : le second titre mondial de Max Wallenberg. Le Genevois a remporté le championnat du monde d’Optimist il y a un an et demi (c’était hier) et le voilà propulsé avec sa coéquipière Amanda Björk-Anastassov champions du monde de Nacra 15 aux mondiaux Juniors de Sanya en Chine. Avec une progression rapide sur le support, le potentiel de la paire est bien réel avec en ligne de mire une participation aux Youth Olympics l’année prochaine.

Pour finir, une victoire pleine d’espoir est venue conclure la semaine. Un équipage du CER composé de Nelson et Bryan Mettraux, Arthur Cevey et Remi Aeschimann a remporté le Kingdom Match Race de Bahreïn. Un résultat très encourageant puisqu’il s’agissait d’une régate de Grade 2, avec une finale contre un des grands de la discipline : Mathieu Richard, un palmarès long comme le bras et par ailleurs à deux reprises second du World Match Racing Tour, en 2007 et 2010. Moralité ? À chacun ses exploits, pourvus qu’ils soient motivés par la volonté de se surpasser !

Quant à nous, le team Skippers et moi-même vous souhaitons de merveilleuses fêtes de fin d’année et nous réjouissons de vous relater encore plus d’aventures nautiques en 2018, au travers de cette newsletter notamment, qui reprendra son rythme hebdomadaire le 10 janvier. En attendant : paix, bonheur, sérénité… et toujours un peu d’eau sous la quille.