Garlef Baum: portrait d’entrepreneur

Texte | Quentin Mayerat

Tout droit venu d’outre-Rhin, Garlef Baum a pris les commandes de Murette SA en 1994. Lui-même navigateur chevronné, sa vie entière est dédiée à la voile. Son entreprise, bien connue comme l’agent d’assurance officiel du Cruising Club de Suisse, souffle cette année sa quarantième bougie.

dsc_9700« Lorsque j’avais trois mois, mes parents m’ont fait naviguer pour la première fois. C’était sur l’Elbe, le fleuve qui traverse Hambourg », nous raconte Garlef comme pour mieux illustrer que parfois certaines routes sont déjà tracées pour vous. Et pour cause, à 15 ans seulement, il participe avec son père à sa première couse au large, la Skagen Race dans le cadre de la Nord Sea Week, un parcours de plus de 500 milles autour du Danemark. Puis, Baum père & fils enchaînent les grandes classiques anglo-saxonnes comme le Fastnet ou encore la Semaine de Cowes. Des courses à « former un marin » pourrait-on dire…

En 1994, une fois sa formation complétée et suffisamment d’expérience acquise au sein de la société de son père, également courtier en assurance, il est envoyé par ce dernier sur les rives de l’Aar à Berne. Au départ, il doit rester pour une courte durée, juste le temps nécessaire pour lancer l’antenne suisse de Murette. « Je m’étais préparé à survivre un an sans pratiquer la voile, mais au final, en rencontrant les bonnes personnes, j’ai eu une des saisons les plus chargées de ma carrière », se remémore-t-il un brin nostalgique. Voilà maintenant 22 ans que Garlef est censé partir l’année prochaine… « Au bout d’une année, ma femme qui était venue me rejoindre m’a confié qu’elle se plaisait en Suisse et qu’elle ne voulait pas rentrer au pays si vite. On est vite tombé d’accord, elle est tombée enceinte, et en 1996, j’ai repris intégralement Murette », poursuit-il.

Amour de Dragon

En plus de sa profession, notre courtier s’implique activement et bénévolement au service des membres de l’Association Suisse des Dragon dont il est le Vice-président. Il affectionne tout particulièrement ces quillards sportifs et complexes à naviguer. À tel point qu’il participe à l’organisation des championnats d’Europe de Dragon qui réuniront 60 à 70 embarcations sur le lac de Thoune l’année prochaine. Une charge supplémentaire pour cet entrepreneur à l’agenda bien rempli, mais comme on dit : « quand on aime, on ne compte pas ! ».

Profession = Passion

Lui qui connaît bien la mer sait quelles sont les attentes des navigateurs, et il s’efforce donc de s’adapter au mieux à leurs besoins. Les membres du Cruising Club de Suisse y sont particulièrement les bienvenus et trouveront chez Murette des offres attractives et pratiques. « Nous essayons d’entretenir une relation de proximité avec nos clients et d’être toujours disponibles. Par exemple, lorsqu’un navigateur part autour du monde, il ne planifie pas forcément l’ensemble de son parcours. Nous faisons en sorte de rester toujours joignables afin d’adapter les zones de navigation incluses dans son contrat en fonction de l’évolution de son projet. » Le genre de petit détail qui peut éviter au baroudeur des mers de se retrouver le bec dans l’eau pour avoir omis d’étudier les petits caractères en-bas de son contrat…