Gitana 11 retrouve les eaux trinitaines entre les grains

Fin avril, Gitana 11 regagnait les hangars de St Philibert en animal blessé. En effet, lors d’une session de navigation en solitaire au large, Yann Guichard avait constaté des faiblesses sur les flotteurs du maxi-trimaran. Après six semaines de chantier et un travail exemplaire accompli par l’équipe technique du Gitana Team, il n’y paraît plus rien et l’avarie qui avait contraint le skipper Gitana à faire escale quelques jours en Irlande est imperceptible. C’est un multicoque flambant neuf et d’ores et déjà dans sa configuration Route du Rhum qui retrouve les pontons de la Trinité-sur-Mer.

Vendredi 11 juin – Si le dicton revisité qui dit qu’une mise à l’eau pluvieuse est une mise à l’eau heureuse, celle de Gitana 11 est particulièrement réussie ! Le maxi-multicoque armé par le Baron Benjamin de Rothschild a quitté sa base technique de St Philibert, ce vendredi après-midi, sous une pluie battante. Heureusement, la météo s’est montrée un peu plus clémente au moment de retrouver les eaux trinitaines et comme prévu, peu avant 18 heures, l’équipe technique larguait les amarres de la cale de mise à l’eau. « C’est toujours intense comme journée et particulièrement celle-ci puisque l’on sait qu’il s’agit de la dernière mise à l’eau de Gitana 11 avant le départ de Route du Rhum. En effet, nous avons profité de ce chantier pour avancer celui initialement prévu cet été. Toute l’équipe s’est mobilisée pour que le bateau soit réparé et fiabilisé dans les temps. Le timing était serré mais il a été parfaitement respecté. J’ai désormais hâte de reprendre le large et de poursuivre ma préparation pour la prochaine Route du Rhum» déclarait Yann Guichard.

 Rappel des faits

Mi-avril, Yann Guichard prend le large pour cinq à six jours d’entraînement en solitaire. Non seulement Gitana 11, dans sa nouvelle version allongée, n’a pas encore eu l’occasion de naviguer dans des conditions musclées mais aussi le skipper du Gitana Team sait combien ces navigations sont précieuses pour parfaire son apprentissage de la machine. Après une longue journée au portant dans du vent très soutenu (entre 25 et 30 nœuds) et une mer forte, Gitana 11 repart au près en direction de l’Irlande. Vingt-quatre plus tard, Yann constate un début de délaminage sur le flotteur tribord, à l’avant du bras de liaison. Par précaution et afin de ne pas abîmer le trimaran, il est décidé de faire escale pour réparer et reprendre la mer au plus vite en direction de la Trinité-sur-Mer. Le bateau sera sorti de l’eau deux jours après son retour.

 

Débute alors un chantier visant à réparer la zone endommagée et à renforcer le flotteur sur toute sa longueur. Le principe de précaution sera également appliqué au flotteur bâbord. « Toute l’équipe technique a travaillé d’arrache-pied pour que Gitana 11 soit remis à l’eau au plus vite et que Yann poursuive son programme d’entraînement en vue de sa participation à la Route du Rhum. Le bateau est fin prêt et quand je regarde le travail effectué en six semaines je suis très fier de l’équipe. Ce chantier a renforcé notre cohésion et aujourd’hui c’est un grand moment de satisfaction pour tous » nous confiait William Fabulet, le responsable technique du chantier, tandis que le trimaran de 77 pieds quittait son alcôve.

  Au départ du record SNSM

Gitana 11 fera sa première sortie officielle dès le dimanche 20 juin à l’occasion de la 6ème édition du record SNSM, dont le départ sera donné à 14 heures. Cette « course-record », qui réunit chaque année une flotte hétéroclite où se mêlent professionnels et amateurs, a été créée en 2005 dans le but de promouvoir la sécurité en mer et d’encourager les soutiens à l’égard des sauveteurs bénévoles de la SNSM (Société Nationale de Sauvetage en Mer).

Seul bateau de la G-Class présent à St Nazaire, le dernier-né des Gitana est néanmoins le 58ème voilier à confirmer son inscription à record SNSM 2010. Pour l’heure, Gitana 11 devra parcourir la plus longue distante imposée par les organisateurs, à savoir un parcours de 360 milles qui consiste en deux boucles entre Saint-Nazaire et Sainte-Marine, à l’entrée de la rivière de l’Odet. A cette occasion, Yann Guichard sera accompagné de cinq marins d’expérience.