Groupama dévoile sa stratégie

Jeudi, à la Cité de la Voile Eric Tabarly puis dans sa base de Lorient, l’armateur Groupama et son team ont exposé les raisons de leur engagement dans les deux prochaines éditions de la Volvo Ocean Race, course autour du monde en équipage avec escales. Une occasion pour le groupe européen d’assurance et de banque d’afficher son ambition internationale et pour Franck Cammas et son team de se confronter aux meilleurs équipages anglo-saxons.

« Quand nous nous sommes engagés aux côtés de Franck Cammas en 1998, il était un jeune entrepreneur du sport qui découvrait le multicoque. Douze ans plus tard, il a remporté la quasi-totalité des courses en équipages et conquis pas moins de six records dont le très fameux Trophée Jules Verne le 20 mars dernier. En confirmant aujourd’hui notre engagement pour les deux prochaines éditions de la Volvo Ocean Race, c’est-à-dire jusqu’en 2015, nous accompagnons le développement international du Groupe qui y réalise 30% de son chiffre d’affaires et emploi plus de 11.000 salariés hors de France. Groupama est aujourd’hui identifié comme l’armateur leader dans la voile en France. Avec la Volvo Ocean Race, cette présence va se développer à l’international » analyse Frédérique Granado, directrice de la communication externe de Groupama.

Pour y parvenir, Groupama peut compter sur l’implication totale de son team mené par Franck Cammas. Un team formé aujourd’hui de 45 personnes et dans lequel il n’est pas rare d’entendre parler anglais ou français avec un léger accent étranger : « Le défi dans lequel nous nous engageons est important. Depuis 1993 et Eric Tabarly, aucune équipe française n’a participé à la Volvo Ocean Race. Face aux meilleurs équipages néo-zélandais, américains, espagnols et irlandais, la bataille va être intense. Nous redécouvrons le monocoque et avons encore beaucoup à apprendre. Mais nous le faisons avec enthousiasme et aussi sérieusement et humblement que possible. Grâce à l’engagement de Groupama, nous avons été les premiers à constituer notre équipe. Autour de moi, des spécialistes de la Volvo comme Damian Foxall, Ben Wright, Luc Gellusseau, Hervé Le Quilliec ou encore Killian Bush travaillent avec des responsables qui sont membres du Team Groupama depuis longtemps comme Stéphane Guilbaud, Pierre Tissier, Loïc Dorez, Yann Riou et Olivier Mainguy » confie Franck Cammas.

Avec le rachat d’Ericsson 4, vainqueur de la dernière édition de la Volvo Ocean Race, le Team Groupama dispose d’une excellente plateforme d’entraînement et d’analyse. Rebaptisé Groupama 70, le plan Koujoumdjian multiplie les sorties au large de Lorient, base du Team.

Et quand ils ne naviguent pas, les membres du Team participent à la conception du futur bateau qui sera également dessiné par l’architecte franco-argentin : « Nous n’avions malheureusement pas le temps de faire travailler les excellents architectes français car ils découvrent, eux aussi, les contraintes de jauge liées à ces bateaux de 70 pieds (21,5 mètres de long). Nous avons donc choisi Juan Koujoumdjian qui est basé à Valence en Espagne. Par contre, c’est à Vannes, au chantier Multiplast que Groupama 4 sera construit. Cela va représenter 40.000 heures de travail et nous les connaissons bien car c’est avec eux que nous avons construit le maxi trimaran Groupama 3 » ajoute Franck.

Commencée ces jours-ci, la construction va durer 10 mois pour une mise à l’eau prévue le 15 mars 2011. D’ici là, le skipper Groupama aura également participé à la Route du Rhum La Banque Postale à bord d’un Groupama 3 adapté à la navigation en solitaire et aussi au circuit des Extrem Sailing Series Europ à bord du catamaran monotype Groupama 40.
Autant dire que le planning du skipper de Groupama est chargé. Mais, entouré d’un armateur engagé et durable et d’un Team expérimenté, Franck Cammas a les moyens de ses ambitions.