Groupe Bel attendu en fin de semaine en Nouvelle-Zélande

 

S’arrêter pour mieux repartir
Quarante-cinq jours de mer et bientôt la moitié de ce tour du monde. Privé de son gennaker et de son spi de brise, Groupe Bel se maintient pourtant en 4ème position à 870 milles du leader Virbac-Paprec 3. Dimanche, Kito de Pavant et Sébastien Audigane ont confirmé leur escale technique à Wellington en Nouvelle-Zélande en fin de semaine. Le duo profite de conditions favorables au Sud de la Tasmanie mais l’ambiance devrait rapidement changer avec en ligne de mire une belle bulle anticyclonique en travers de la route avant d’atteindre le Détroit de Cook. En attendant, l’équipe technique de Groupe Bel est dans l’avion et se tiendra prête à accueillir le navire et son équipage pour ces deux jours d’arrêt au stand.

C’est décidé, Groupe Bel fera escale ! Une décision mûrement réfléchie par les deux marins qui devront rester à quai 48 h minimum comme l’impose le règlement. S’arrêter c’est aussi la garantie d’entamer la seconde moitié de ce tour du monde à 100% du potentiel du bateau. En effet, le déficit de vitesse de Groupe Bel sur Estrella Damm notamment, à plus de 204 milles ce lundi à 15h00, commence à peser sur le classement et sur le moral de l’équipage, peu enclin à naviguer « amoindri ». « Notre choix est entériné, » commente Kito ce midi par téléphone. « Il y aura du bon et du moins bon, mais nous l’assumerons jusqu’à Barcelone ! »

A Wellington, on s’active déjà ! Ce « pit-stop » sera mené tambours battants. Rappelons-le, une voile ne peut pas être remplacée par une autre, uniquement une réparation jusqu’à 60% de sa surface totale est autorisée. Un gennaker et tout le matériel nécessaire sont déjà sur place. Un atelier couture « express » se profile grâce à North Sails Nouvelle-Zélande et avec Yann, le voilier de North Sails France qui fait le déplacement depuis Vannes. Joints ce midi, les deux navigateurs étaient confiants en leur choix avec une seule idée en tête : « s’arrêter pour mieux repartir. »

Sébastien Audigane : « Nous sommes sous spi depuis ce matin. Il y a beaucoup de mer mais c’est un peu moins humide. La vie est plus agréable à bord de Groupe Bel. Le vent va refuser en fin de journée, l’anticyclone va se décaler dans l’Est sous le vent de la Nouvelle-Zélande et nous devrions ainsi passer un peu au-dessus. Cela ne s’annonce pas trop mal. On se voit dans 4-5 jours à Wellington si tout va bien. Cette escale peut relancer le débat. La course est loin d’être finie, il reste 12 000 milles. Et qui sait, on ne sera peut-être pas les seuls à s’arrêter. Nous avons imaginé continuer sans ces voiles jusqu’à Barcelone sachant qu’entre le Cap Horn et l’Espagne, on navigue surtout au près, mais il y a tout le Pacifique à traverser et nous nous sommes rendus compte que nous étions très handicapés ces derniers jours. »

Kito de Pavant : « Le moral va bien, nous nous sommes faits à l’idée de s’arrêter car cela fait presque un mois que nous en discutons tous les deux. Groupe Bel a besoin de toutes ses voiles pour naviguer au mieux de sa forme ! Cette escale est un mal pour un bien ! Il est important de se faire plaisir sur le bateau sur la deuxième moitié du tour du monde. Ce sera aussi l’occasion d’effectuer un check-up complet du bateau, et un peu de bricolage, notamment l’accroche d’hydrogénérateur qui bat un peu de l’aile. Nous mettons à jour la « job-list », toute l’équipe est prête, il ne faudra pas chômer ! C’est la première fois que je passe autant de temps en mer et je le vis super bien. La fatigue se fait tout de même ressentir, nous dormons de plus en plus et de mieux en mieux ! Finalement, nous nous habituons au vacarme ambiant. Quand je sors de la bannette, je me demande vraiment où je suis ! »

CLASSEMENT DU LUNDI 14 FEVRIER A 15 HEURES (HF) :

1 – Virbac-Paprec 3 / Jean-Pierre Dick & Loick Peyron à milles 11 865 du but?

2 – Mapfre / Iker Martinez & Xabi Fernandez à 497 milles du leader?

3 – Estrella Damm / Alex Pella & Pepe Ribes à 666 milles du but?

4 – Groupe Bel / Kito de Pavant & Seb Audigane à 870 milles ?

5 – Renault / Pachi Rivero & Antonio Piris à 1425 milles

6 – Mirabaud / Dominique Wavre & Michèle Parret à 1754 milles

7 – Neutrogena / Boris Herrmann & Ryan Breymaier à 1768 milles?

Suite du classement sur le site de la course