Hiver tonique à La Grande Motte !

Les membres du Centre d’Entraînement Méditerranée entament leur dixième semaine de stage à La Grande Motte. Les coureurs quittent ensuite la Méditerranée pour l’Atlantique et l’Ecole Navale de Brest où ils s’entraîneront sur le site des prochaines épreuves de la saison Figaro. Depuis novembre, le tableau marche, fixé par Franck Citeau et l’équipe du CEM, a été suivi à la lettre. Routards du circuit ou jeunes espoirs, tous ont sérieusement mouillé le ciré cet hiver, les plus assidus ayant déjà cumulé plus de 250 heures de navigation. 

Prenez Kito de Pavant (Groupe Bel), Marc Emig (MarcEmig&moi), Laurent Pellecuer, Jean-Paul Mouren (Marseille Entreprises-SNEF) ou l’Italien Pietro D’Ali (i.nova 3), le Figaro, ils connaissent, ils en « mangent » depuis des années. Ajoutez de dignes représentants de la génération montante comme Jean-Pierre Nicol, Matthieu Girolet (Défi Voile Entreprises), Paul Meilhat, Arthur Le Vaillant (Philia-Fleury Michon), Damien Guillou ou l’Anglais Jonny Malbon (Artemis) ; pimentez enfin le tout avec le ministe Andrea Pendibene (Intermatica), l’amateur Guy Mercadier et des personnalités de passage comme récemment Philippe Presti ou encore Sébastien Audigane, venu s’entraîner ces jours-ci avec Kito en vue de la Transat ag2r-La Mondiale…et vous obtenez le cocktail détonnant des marins du CEM. ? ?

Échange et cohésion

à première vue, ce mélange de parcours et de profils différents fonctionne. Quand il a fallu pousser de la fonte, tirer des bords sous la neige, passer des nuits en mer et surtout, échanger son son ressenti comme ses interrogations, ils ont toujours été là. « L’un des premiers objectifs de cet hiver était de construire un groupe qui puisse travailler, échanger et progresser ensemble, et c’est chose faite, » affirme le directeur sportif du CEM, Franck Citeau.

Arthur Le Vaillant débute le Figaro. Le Rochelais sera l’un des 17 bizuths de la Solitaire 2010 et c’est une véritable « éponge » durant ses stages à La Grande Motte : « J’apprends beaucoup au CEM. Les plus anciens échangent avec les plus jeunes. Franck crée la dynamique de groupe, tout en restant à l’écoute de chacun. Il est issu de l’olympisme, cela se ressent dans sa volonté de nous faire beaucoup naviguer comme dans la rigueur de l’apprentissage. »

De l’intensité
Apprendre en groupe à devenir concurrents une fois en course, joli mais dur métier. Les semaines de stages ont été denses cet hiver. Manœuvres, speed tests, navigations longue durée, musculation, footing, météo, toute la panoplie y est passée, à un rythme soutenu. « Je ne suis pas toujours tendre. Mon but est de les pousser dans leurs retranchements, » poursuit l’entraîneur. « Nous sommes dans le timing fixé. Nous avons d’abord travaillé les sensations puis le foncier, avec de la préparation physique et des navigations d’endurance. Chacun a progressé en technique comme dans l’aisance sur le bateau en général. Nous avons désormais un groupe homogène et les « espoirs » taquinent vraiment les plus expérimentés. »

Et maintenant ?

Pour cette dernière semaine en Med, les coureurs se rendent à Marseille. Franck y lancera une manche avant de faire route à nouveau vers La Grande Motte. « L’objectif est de réviser tous les compartiments du jeu sur lesquels nous avons travaillé, en se mettant au plus près des conditions de course, » explique le coach. « Il nous reste maintenant la préparation spécifique de chaque épreuve que nous travaillerons en Bretagne. »

En effet, grande première pour le CEM, coachs, marins et bateaux prennent leurs quartiers de printemps à l’Ecole Navale de Brest. L’idée est de s’entraîner sur des plans d’eau similaires à ceux que rencontreront les coureurs lors des prochaines courses et bien entendu sur la Solitaire du Figaro, le grand rendez-vous de l’été.

Le nerf de la guerre

 Pour certains, la saison commence avec une autre course contre la montre. S’ils besognent et progressent au CEM, entre deux stages, Paul, Damien, Jean-Pierre, Matthieu, Laurent ou Marc, recherchent les finances nécessaires pour mettre à profit, en course, leur investissement de l’hiver. En météo, le groupe bénéficie aussi du soutien de Nicolas Bérenger qui a fait ses preuves en Figaro et se tourne aujourd’hui vers d’autres supports comme le Longze ou le Class 40, avec la recherche d’un partenaire pour participer à la Route du Rhum-La Banque Postale.

AGENDA

Stage Figaro – du 15 au 19 mars
La Solo Figaro Les Sables – du 15 au 21 mars (Sables d’Olonne)?
Stage météo – du 29 au 30 mars
Installation à Brest (École Navale) à partir du 15 avril
Transat ag2r-La Mondiale – départ le 18 avril (Concarneau-Saint Barthélémy) ?
Solo Basse-Normandie – 23 au 25 avril (Le Havre) ?
Solo portsdefrance.com – 2 au 9 mai (Concarneau)?
Grand Prix de l’Ecole Navale – 13 au 16 mai (Brest)
La Quiberon Solo – 12 au 19 juin (Quiberon)
La Transmanche Aber Wrac’h – 21 au 23 mai (L’Aber Wrac’h)
La Solitaire du Figaro – 20 juillet au 22 août (Le Havre-Gijon-Brest-Kinsale-Cherbourg Octeville)?
La Cap Istanbul – 14 septembre au 16 octobre (Nice-Trapani-Athènes-Didim-Bozcaada- Istanbul)