J-1 SEMAINE DANS LA CITE CORSAIRE

Le 40 pieds Cheminées Poujoulat est désormais entouré de ses 45 camarades de jeu dans le port de Saint-Malo où la foule de visiteurs arpente déjà les quais pour admirer les bateaux, visiter les stands et croiser les marins. Bernard a rejoint la cité corsaire vendredi et entre deux poignées de main aux amis, aux concurrents, aux journalistes, aux connaissances, aux organisateurs ou encore aux admirateurs, il vit au rythme de la Route du Rhum.

La traditionnelle semaine d’avant départ est lancée, le village a ouvert ses portes et l’équipe de Cheminées Poujoulat est aussi de la partie puisqu’elle a installé son stand à quelques pas du bateau.

De son côté, Bernard a reçu vendredi, la visite de jeunes élèves venu de Caen pour rencontrer le skipper qu’ils ont décidé de soutenir sur cette Route du Rhum. Invités à monter à bord, ils ont découvert avec intérêt et étonnement l’univers du skipper lorsqu’il est en mer et ont pu poser toutes leurs questions sur l’organisation à bord.

Plus tard dans l’après-midi, Bernard et Jeff, son préparateur, se sont pliés à un exercice bien moins ludique : l’inévitable contrôle de jauge.

Samedi matin a eu lieu le briefing d’instructions de course et de sécurité. Les 87 skippers qui prendront le départ dimanche prochain étaient présents pour un rappel des procédures de départ, des zones de sécurité réservées aux équipages, des consignes à suivre en sortant du port, des descriptifs des lignes de départ et d’arrivée, rappel de l’interdiction de naviguer dans les DST (dispositif de séparation de trafic) ou encore démonstrations et rappel des règles de sauvetage…

Si le début de la journée était donc plutôt studieux, la soirée fut pour sa part plus festive puisque Cheminés Poujoulat a organisé une soirée à bord d’un bateau réceptif à laquelle était convié tous les équipages de la classe 40. L’initiative a été appréciée par les protagonistes de cette jeune classe qui sont venus nombreux partager ce moment de convivialité qui s’est fini tard dans la soirée.

Optimisation du temps

 Bernard Stamm est passé maître dans l’art de la maîtrise du temps. Le skipper de Cheminées Poujoulat mène cette année, en parallèle, la construction d’un 60 pieds Imoca en Suisse et un calendrier sportif conséquent. Transat Ag2r, Solitaire du Figaro et, dans moins de deux semaines, Route du Rhum-La Banque Postale…

 À quelques jours du départ vers Saint Malo

Conformément au règlement, les bateaux devaient être au port de Saint Malo vendredi 22.10 à midi au plus tard. Ces derniers jours sont donc normalement consacrés aux ultimes préparatifs avant le grand départ. «En fait, je règle tout ce qui est cours pour que les choses continuent au mieux pendant la course. Du coup, c’est vrai que je fais en sorte d’optimiser au maximum le temps et de ne pas le gaspiller en me dispersant ». Bernard a néanmoins réussi à consacrer quelques heures de son précieux temps pour se rendre à La Rochelle et saluer les concurrents au départ de la Velux 5 Oceans, course qu’il a remportée à deux reprises. «C’est bien dommage, ils ne sont que cinq, c’est pourtant une superbe épreuve».

 «Ce n’est jamais fini, mais on pourrait partir demain»

Ils sont comme ça les marins, perfectionnistes, précis, exigeants… Jusqu’au dernier moment, ils aiment peaufiner les réglages, régler encore et encore ‘deux ou trois petits trucs’, alors qu’au fond, ils sont prêts. «On a navigué jeudi et vendredi pour faire des images et régler quelques derniers détails pour les voiles et le mat. Mais comme il y avait peu de vent, ce n’est pas la peine d’insister, on a fait ce qu’on avait à faire, tout roule, il faut savoir mettre un point final».