J de retour aux affaires !

 

Avec plus de 150 voiliers inscrits sur cette 33ème édition du Spi Ouest France qui se tenait comme chaque week-end de Pâques à la Trinité-sur-Mer, le chantier Sablais J Composites, qui a connu une période de flottement avec la crise économique, repris depuis par un trio d’actionnaires dont Didier Le Moal, retrouve toute sa splendeur !

Le directeur général de J Composites et son équipage « J Lance R pour renouveau » s’impose en IRC 4 sur leur J97. Eric Brezellec et son team, remportent la compétition en J80 devant 104 autres monotypes d’une même classe…

Objectif J111

 

Outre la course en elle-même, ce Spi Ouest France est la démonstration que le chantier J Composites est unique en France et en Europe. Les voiliers J, bateaux racés qui plaisent autant aux compétiteurs qu’aux passionnés amateurs car ils allient caractéristiques de la croisière et de la voile rapide, ont fait un « tabac » ce week-end. Ludique, facile à manier, le J80 est encore aujourd’hui le voilier étendard de ce succès. Avec 105 J80 sur les lignes de départ ce week end dans le Morbihan, le petit monotype est entré dans l’histoire du Spi Ouest France, jamais autant de voiliers identiques ne s’étaient donnés rendez-vous le temps d’un événement, preuve d’une méthode qui marche. Et puis comment de pas citer la flotte des J22, la présence de nombreux J109, J105, J122, J92s… de quoi donner des ailes à J Composites qui est actuellement à 140 % de ses objectifs de production et qui prépare la sortie (mi-Mai) du J111, déjà un best-seller aux Etats-Unis !

Impérial en IRC 4

 

S’il y a une personne qui symbolise J en Europe, c’est bien Didier Le Moal. C’est lui qui a amené la marque sur le vieux continent, c’est encore lui qui a repris, il y a quelques temps, les commandes du navire. Spécialiste de la construction de voiliers de croisière, amoureux du travail bien fait, les J sont construits en infusion, inventeur… Didier est également un régatier de haut niveau (préparation olympique en 470). Alors quand il s’agit d’aller sur l’eau, le directeur général de J Composites répond présent. Ces derniers jours, à bord de son J97, avec son fidèle équipage, le skipper n’a pas fait dans la dentelle et a remporté 4 courses sur 8 en IRC 4, une victoire en forme de clin d’œil du renouveau de J Composites autant sur l’eau que dans sa manière d’appréhender le marché mondial de la croisière.

Didier Le Moal : « J’avais l’impression d’être à la maison »

 

« C’est vraiment le retour aux premiers plans de J Composites aussi bien commercialement, industriellement que sportivement » déclare Didier Le Moal. « Quand je regardais la flotte de J80 sur l’eau, j’avais l’impression d’être à la maison ! Les J122 avec leurs équipages familiaux s’en sortent bien. De notre côté, j’étais heureux de naviguer avec mon équipe fétiche notamment Dominique Conin et les cadres de J Composites comme Fred Bouvier, notre responsable commercial. C’est une belle victoire. Le J97 a connu un lancement difficile. Nous l’avons, à notre retour chez J, sérieusement optimisé. Nous allons nous concentrer désormais sur la sortie du J111 et la production de l’ensemble de notre gamme. Nous sommes sur une bonne lancée. J Composites est de retour ! ».

Brezellec, champion !

 

On peut imaginer la joie pour une équipe de gagner le Spi Ouest France en J80 ! En effet, remporter une course de monotype devant 104 concurrents est une sacrée performance. Eric Brezellec et son équipage l’ont fait avec la manière et prouvent leur constance à haut niveau car ils sont, depuis maintenant cinq ans, l’une des équipes la plus régulière en haut des classements de la Coupe de France de la discipline. Chapeau ! Ils seront, sans conteste, très attendus lors du Championnat du Monde J80 qui sera organisé en 2013 en France. Longtemps leader du classement général, le team de Maxime Rousseau clôt son Spi Ouest France sur la deuxième marche du podium alors que Sylvain Pelissier, un autre ténor du circuit termine troisième. Enfin, notons que Samantha Davies, Armel Le Cleac’h, Bruno Troublé étaient de la partie et ne cessent de dire ô combien ils apprécient la régate en J80.