Jorg Riechers, premier proto à Gijon !

C’est Jorg Riechers (753 – Mare.de) qui a sorti son épingle du jeu sur cette première étape… Il a coupé le premier la ligne d’arrivée de la première étape de ce Mini Pavois et boucle les 245 milles en 1 jour 04 heures 03 minutes et 10 secondes à la vitesse moyenne de 8,73 nœuds. Autant dire que cela a fumé sous les étraves sur plus de la moitié du parcours… Genaker, code 5, petit spi, chacun y est allé de sa combinaison et les vitesses ont taquiné les 17 nœuds plusieurs fois ! Longtemps en tête, Nicolas Boidevezi (719 – Groupe GDE) termine 2e, puni par deux heures à tirer des bords le long des falaises espagnoles… 3e, le « petit nouveau » sur le circuit Thomas Normand (787 – Financière de l’échiquier) rafle la 3e place. Une belle performance pour lui qui vient de connaître ses plus belles sensations en mini 6,50 !

  

Podium Prototypes 1ère étape Mini Pavois : La Rochelle/Gijon

Jorg Riechers (753 – Mare.de) : 1 jour 04 heures 03 minutes et 10 secondes / 8,73 noeuds de moyenne

Nicolas Boidevezi (719 – Groupe GDE) : 1 jour 04 heures 38 minutes et 03 secondes / 34’53s sur le premier / 8,56 noeuds de moyenne

Thomas Normand (787 – Financière de l’échiquier) : 1 jour 04 heures 55 minutes et 16 secondes / 52′ sur le premier / 17′ sur le second / 8,47 noeuds de moyenne

 

Ils ont dit :

Jorg Riechers (753 – Mare.de) : « Je suis vraiment content de gagner cette première manche. C’est toujours bien de gagner une manche sur le Mini Pavois ! C’était vraiment bien musclé dans l’après-midi dans le Golfe de Gascogne. J’ai eu jusqu’à 30/32 nœuds. Au début, j’étais sous code 5 et ensuite genaker, mais c’était limite… Je n’ai presque pas dormi, il a fallu que je barre le bateau tout le temps. Les dernières deux heures ont été très difficiles avec la pétole à l’approche de Gijon… Après la baston et ensuite la pétole, c’est dur ! 20 minutes après la bouée de dégagement j’ai eu un problème de safran et j’ai du réparer les deux barres de liaison des safrans avec des bouts qui ont cassé… Mais je suis content, cela a tenu ! »

 

Nicolas Boidevezi (719 – Groupe GDE) « Je suis cassé en deux… C’était extrême cette première étape ! Cela a commencé difficilement, j’ai perdu ma drisse de capelage dans le mât après la bouée de dégagement. Cela m’a bien énervé ! J’avais ma drisse de tête heureusement… Nous avions un flux de nord assez soutenu assez difficile en sortant des pertuis. Il fallait avoir le cœur bien accroché ! Cela a été un long bord de folie… C’est monté jusqu’à 28 nœuds et je pense qu’il y en a qui n’ont pas porté de toile devant à certains moments. J’ai gardé le pied au plancher jusqu’au changement de route. Je suis resté sous petit spi tout le temps. J’avais la confiance des expériences de l’année dernière, donc je suis resté le pied dedans. Par contre, je me suis retrouvé sous la route et je pensais être en avance sur la météo… Mais non ! Du coup, je suis arrivé avec de l’ouest et j’ai dû tirer des bords depuis 8 heures ce matin sous la falaise… Un peu dur pour le moral, mais je suis content. Content parce que ce n’était pas super bien parti et puis le début de saison a été dur… Je n’étais pas trop dedans. Là, c’est bien parti ! »

 

Thomas Normand (787 – Financière de l’échiquier) : « je suis hyper content car c’était la deuxième course du bateau. L’idée c’était de préserver le bateau et puis là, je suis sur le podium, c’est top ! En jouant soft dans les grosses conditions, c’est passé mieux que ce que je ne pensais. Belle récompense ! C’était chaud pendant les 5 premières heures… C’est simple, je ne suis jamais allé aussi vite en mini ! J’étais entre 14 et 17 nœuds… C’était ceinture et bretelles ! (rires). C’était sportif mais, avec le recul, c’est une superbe expérience. J’ai même pu dormir un peu et du coup être serein sur la transition météo. Du coup, j’étais bien sur le passage de la molle. C’est vraiment top ! ».

 

  

Ce qu’il faut retenir du Mini Pavois 2010 :

Parcours : La Rochelle (Charente-Maritime) / Gijon (Asturies) / La Rochelle (Charente-Maritime).

Date départ : Le mercredi 5 mai 2010 à 11h14

Nombre de milles à parcourir : 800 milles en deux parcours (300 + 500 milles) soit 1 481 km.

Nombre de bateaux : 36 skippers en solitaire répartis en deux classes : série et prototypes.

Deux classements : Série et prototypes.

Organisation : GPO – Grand Pavois Organisation