L’arrivée à Paris des bateaux du 50e Nautic

Une logistique toujours impressionnante. Depuis 50 ans, leur taille moyenne a sérieusement augmenté et cette année il y a 66 bateaux de plus de 12m, contre un ou deux lors des premiers salons. Les premiers grands voiliers sont entrés dans Paris hier soir, par convois de trois bateaux. La vedette de la Société Nationale de Sauvetage en Mer et trois grands catamarans sont arrivés quant à eux par la Seine, ont été grutés quai de Javel et ont été acheminés Porte de Versailles. Le Pavillon 1 accueillait donc cette nuit ses premiers hôtes, sagement alignés sur leurs remorques après des journées de voyage vers le Nautic.

Les clients attablés aux terrasses des cafés du Boulevard Montparnasse sortaient leurs appareils photos et leurs téléphones pour fixer cet incroyable spectacle : Un catamaran de 12m sautait les feux rouges du boulevard, en montant à plusieurs mètres de haut, en basculant d’un bord sur l’autre. Dans la cabine des camions porteurs, les chauffeurs deviennent de véritables virtuoses de la danse hydraulique : tout en conduisant, ils pilotent le vol du bateau au dessus des palissades, des véhicules garés, des abris bus et des feux rouges, dont certains doivent être démontés. La prolifération de lignes électriques, de terre-pleins et d’obstacles rend les boulevards extérieurs impraticables pour les grands bateaux, obligés de trouver un accès malgré leur grande taille.

 Si les plus grands bateaux arrivent en premier, c’est qu’ils sont généralement exposés au centre les Pavillons, encerclés par les moyens, eux même entourés des petits. Le ballet des centaines de camions est donc soigneusement orchestré pour que tous trouvent leur place, au centimètre près, car une fois les stands montés autour des carènes, plus rien ne peut bouger. La dalle de l’immense pavillon 1 est comme imprimée de milliers de repères colorés, sur lesquels poussera en quelques jours une forêt de mâts. Véritable ruche active jour et nuit, le Nautic se construit ainsi en une dizaine de jours, véritable prouesse de milliers de chauffeurs, techniciens, charpentiers, décorateurs ou électriciens.