L’Atlantic Trophée : une première édition attendue !

Ce samedi matin, sur le stand de la Fédération Française de Voile au Nautic de Paris, Jean-Jacques Ollu, Président de l’Atlantic Yacht Club, Miguel Cymron, Secrétaire Régional du Tourisme, Fernando Menezes, Président du Club Naval de d’Horta, Pedro Miguel Pauleta, ancien international de football et ambassadeur des Açores puis Jean-Pierre Champion, Président de la FFV, ont présenté la première édition de l’Atlantic Trophée. Cette épreuve, réservée aux Yachts Classiques et qui devrait réunir une trentaine d’unités du 14 juillet au 20 août 2011, s’élancera de Douarnenez en direction de Horta avant de revenir à son point de départ, soit un parcours de 2 400 milles. Une aventure exceptionnelle !

 Né d’une aventure humaine hors du commun dans le sillage de la Transat Classique Lagassé, l’Atlantic Yacht Club réunit propriétaires et équipiers partageant la même éthique et les valeurs fortes associées à la navigation au large : respect d’autrui, sens marins, élégance, solidarité et action. Sans déroger de ces principes, l’Atlantic Yacht Club s’honore aujourd’hui d’organiser la première édition de l’Atlantic Trophée en collaboration avec Comet Organisation et ses partenaires historiques. Au programme, un parcours d’exception : Douarnenez – Horta – Douarnenez, 2 400 milles passionnants, avec des pièges et des options. L’occasion pour les participants de découvrir une ambiance unique et solidaire au milieu d’une flotte de magnifiques yachts en course mais aussi d’apprécier, durant une dizaine de jours, l’hospitalité légendaire des Açoriens et surtout toute la beauté de leurs îles. Un archipel d’exception, riche d’une histoire baleinière exaltante. Une invitation à la croisière entre les deux manches. En somme : une aventure exceptionnelle pour tous ceux qui tenteront l’aventure l’été prochain.

Miguel Cymron, Sécrétaire Régional du Tourisme
« Aux Açores, nous accueillons déjà différentes épreuves de Mini 6.50 ou de Class40 et nous souhaitons continuer de développer cette activité très intéressantes pour notre archipel dont la situation géographie est tout à fait particulière. Avec l’arrivée de l’Atlantic Trophée, nous sommes fiers de passer un cap supérieur. C’est pour nous une très belle opportunité de nous ouvrir d’avantage et d’élargir notre marché. Nous bénéficions d’atouts incontournables que nous souhaitons faire connaître. Nos infrastructures nautiques sont de grande qualité. Aujourd’hui, nous comptons de très belles marinas sur sept de nos îles et nous  sommes impatients de les faire découvrir aux concurrents de l’Atlantic Trophée. »

Jean-Jacques Ollu, Président de l’Atlantic Yacht Club : «  Les Açoriens apportent un très fort soutien à l’Atlantic Trophée, en terme financier mais aussi en terme d’accueil. Ils sont extrêmement enthousiastes et ils le sont d’autant plus que les concurrents vont rester entre 10 et 12 jours dans l’archipel pour pouvoir régater avec les locaux, emmener les enfants à bord de leurs bateaux en croisière dans les îles… La notion de partage est importante pour nous et cette escale sera assurément riche pour chacun d’entre nous. A ce jour, nous avons une quinzaine de bateaux inscrits. Nous pensons raisonnablement pouvoir en compter une trentaine au moment du départ. Récemment, la Transat Classic et la Brest Classic Week ont montré que le yachting classique en Manche et en Atlantique s’est considérablement développé ces dernières années. Le format de l’Atlantic Trophée a tout pour séduire puisqu’en termes de temps et de budget, c’est accessible au plus grand nombre. »
 
Pedro Miguel Pauleta, ancien international de football et ambassadeur des Açores : « Recevoir une course telle que l’Atlantic Trophée est très important pour notre développement économique et touristique. Nous possédons de nombreux atouts, en particulier pour les gens de mer et les marins. D’une part parce que nous avons de belles infrastructures et d’autre part parce que nous jouissons d’une situation géographique particulière à 1 500 km à l’ouest de Lisbonne. N’oublions pas qu’au retour de son premier voyage au nouveau monde, Christophe Colomb a effectué une escale aux Açores, pour se reposer avec son équipage avant son retour triomphal en Espagne… »