La ligue 2016 est lancée

Le coup d’envoi de la ligue nationale suisse de voile, organisé fin mai sur le lac de Thoune, a bénéficié d‘un beau thermique printanier et d’une vue splendide sur les montagnes de l’Oberland bernois. Pour ce premier bras de fer national, 18 clubs de voile venus des sept régions suisses étaient représentés par un équipage chacun. Ils ont navigué sur des J70 prêtés par la ligue nationale allemande et amenés à grand frais sur place.

Ligue

© Peter Kupferschmied, Reto Meier

Felix Somm et Patrick Zaugg, les deux initiateurs de la ligue, ont choisi un mode de compétition intéressant, inspiré des medal races olympiques : d’une part, de courts parcours banane avec une porte pour accroître les options tactiques sur le dernier bord de près ; de l’autre, des juges qui exerçaient leur fonction directement sur l’eau afin de garantir des courses captivantes entre les équipes, qui se sont relayées sur les six bateaux identiques.

Des courses serrées

Le suspense est resté entier jusqu’à la fin. Après trois jours de course et 18 manches, deux petits points séparaient les quatre premiers équipages. La dernière manche fut donc décisive. Grâce à une victoire dans cette ultime course, l‘équipe locale du Regattaclub Oberhofen a coiffé au poteau les marins de la Société Nautique de Genève. « Avec des parcours aussi courts, le fait d’évoluer en terrain connu n’a guère d‘importance. La capacité à se familiariser rapidement avec les supports a joué un rôle bien plus grand », a tenu à préciser Alain Stettler, le skipper de l’équipage vainqueur, avant d’ajouter : « C’était serré dans le haut du plateau. Avant la compétition, nous avions organisé des qualifications internes puisque quatre équipages s’étaient portés candidats pour participer. De toute évidence, cette qualification a porté ses fruits. » Son coéquipier Simon Brügger, ancien navigateur olympique sur 470, et membre du Match Race Team d’Eric Monnin qui figure actuellement au 4e rang mondial, a lui aussi relevé le bon niveau des participants : « Nous n’avons rien à envier aux concurrents étrangers. La ligue des champions de la voile nous permettra de nous situer. » Les jeunes navigateurs du lac de Constance, un des seuls équipages qui avait eu l’occasion de s’entraîner de manière intense sur un J70 avant les joutes, sont eux montés sur la dernière marche du podium. A égalité avec les troisièmes, l’équipage du club organisateur de Thoune a dû se contenter de la 4e place.

La ligue 2016 est lancée

Il est rare de voir autant de sourires radieux lors d’une régate. Les réactions étaient unanimement positives, allant de « à continuer absolument » à « quel plaisir ». Swiss Sailing se réjouit de la mise en valeur des activités des clubs à travers cet événement d’envergure. Felix Somm et Patrick Zaugg ne se reposent toutefois pas sur leurs lauriers et s’attellent déjà à la planification de la ligue 2016. Il est d’ores et déjà certain qu’il y aura une 1ère et une 2e ligue, avec 12 équipes chacune, qui se disputeront en cinq et trois actes respectivement. Dans la 1ère ligue, sept places iront à des clubs issus des sept régions. Les derniers sésames seront attribués dans le cadre d’une régate de qualification disputée fin novembre 2015. Quant au choix du support, il n’est pas encore arrêté. Les responsables sont actuellement en négociation avec J-Boats et Bavaria.

En attendant, les navigateurs ont rendez-vous fin octobre à Kreuzlingen pour le deuxième acte. Espérons qu’ils profiteront de conditions aussi exceptionnelles que sur le lac de Thoune !