La neige s’invite à Monaco

La neige s’invite à la Primo Cup-Trophée Credit Suisse

Près de 100 voiliers sur l’eau vendredi ! 5 Séries et  des « pointures »

 C’est finalement l’alerte météo et la neige qui auront eu raison en tout début d’après-midi de l’enthousiasme et des velléités des 41 équipages de Surprise venus participer à l’Europa Cup en ouverture du second volet de la 26e Primo Cup. Une tentative de lancement d’une première course avortait peu avant midi, Thierry Leret, Président du Comité de course, toujours prompt à profiter de la moindre configuration de vent pour lancer les régates, annulant cette manche, avant de renvoyer tous les équipages à l’abri devant l’arrivée menaçante d’un régime de grains chargés de neige. Les Surprise venus en masse à Monaco, en seront quittes pour une matinée d’entraînement. Ils seront dès demain matin rejoint sur un même parcours, par 7 Farr 30, 20 J 24, 15 Longtze Premier, 20 Melges 32 et une vingtaine de Platu 25.

 « Surprise » sous la neige

Classe Internationale attachée à la Primo Cup depuis 25 ans, les Surprise ont répondu en masse à la perspective de disputer dans le cadre du grand rendez vous d’orée de saison Monégasque leur Coupe d’Europe. 41 équipages, venus d’Italie, de Suisse, d’Autriche et de France étaient dès 10 heures 30 sous les ordres de la direction de course. Le vent soufflait alors avec vigueur de l’Est Sud Est et Thierry Leret s’empressait de mouiller un parcours long d’un mille et demi jusque devant Roquebrune. Dès le coup de canon, Eole entamait sa drôle de sarabande, pivotant régulièrement et au rythme de la progression de la flotte au Sud, puis au Sud Ouest. Impossible de maintenir dans ces conditions l’équité de la régate et c’est fort logiquement que retentissait le signal d’annulation de la course. L’horizon se voilait alors avec l’arrivée d’un fort épisode neigeux, venté, sur une mer croisée par les multiples rotations du vent. C’est donc une flotte pas mécontente de ce petit entraînement musclé qui rentrait au port, et ce définitivement. « Sans visibilité, et sous les grains de neige, ave un bulletin de vigilance nationale en cours, inutile de s’entêter » lâchait, laconique, Thierry Leret. Le Suisse Etienne David, vainqueur ici l’an passé, laissait libre court à sa bonne humeur en affirmant « Les Surprise sont des bateaux très marins et passent bien dans le clapot. Mais sans visibilité, il est impossible de régater ».

Date est donc prise pour demain. Les meilleurs spécialistes du petit plan Joubert sont à Monaco et si David Etienne figure au premier rang des favoris, il lorgne avec méfiance du côté de ses compatriotes Suisse d’Olympic et son skipper Silvio Spellini, Cicuta et Sacha de Micheli, d’Eric Monnin (Va Rhum) ou Jérôme Clerc et son Cer I. Dans une flotte majoritairement dominée par les Suisses et les Italiens, 12 équipages français tenteront de tirer leur épingle du jeu.

 Sportsboats et habitables

La magie de la Primo Cup-Trophée Credit Suisse, après un premier week-end flamboyant qui a vu s’affronter les splendides monotypes Melges 20, Esse 850, Esmeralda et Dragon, ce ne sont pas moins de 5 nouvelles classes monotypes qui sont cette fin de semaine, invitées à s’affronter selon le principe immuable d’un départ toutes les 5 minutes sur un même parcours de type « banane ». Chef de file des Farr 30 Français, Daniel Souben est à Monaco à la tête de ses Nordistes de Courrier Dunkerque. Souben, vainqueur ici même l’an passé, a ensuite tout raflé sur le plan national. Bien qu’il s’en défende, il est assurément venu avec les mêmes intentions conquérantes que l’an passé.

 Comme l’an dernier, le Longtze European Tour débute la saison tout en beauté et en prestige avec la Primo Cup-Trophée Crédit Suisse. Trois équipages Suisses, deux Russes, un Hollandais, un Allemand et huit Français se retrouveront demain sur le plan d’eau monégasque. On retrouvera aussi des régatiers désormais aguerris aux subtilités du Longtze Premier, à l’image des Allemands menés par Eckard Kaller, du team français de Nicolas Bérenger, du Hollandais Koos van den Heuvel… Le plan d’eau très technique de Monaco va donner le ton à un circuit qui compte 5 étapes internationales.

 Autre monotype attendu en baie de Monaco, très formateur celui-là, le Platu 25 dessiné par Farr, va apporter un écho très espagnol aux tonalités internationales de la Primo Cup -Trophée Credit Suisse. Les Ibères ont en effet massivement adhéré à ce petit coursier très équilibré. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les prochains championnats du monde de la spécialité se tiendront l’été prochain à Alicante.

 Les Melges 32 continuent de s’attirer les faveurs des plus grands régatiers de la planète. La Primo Cup ne fait pas exception et les « rock stars » sont à Monaco, à l’image de l’Australien Nathan Wilmot, 5 fois champion du monde et champion Olympique de 470 et qui naviguera à bord du voilier américain Blicksem, champion du monde en titre de la série, ou l’Italien Giovanni Maspero du Team Joe Fly.

 Les J24, série internationale par excellence avec plus de 5 600 unités de par le monde, sont naturellement présents à Monaco où se côtoient harmonieusement coques planantes, sportsboats et petits croiseurs rapides.

 

Ils ont dit :

Daniel Souben, Farr 30 Courrier Dunkerque

« La Primo Cup que nous avons remportée l’an passé est une excellente opportunité pour rentrer de plain-pied dans notre saison. Le plateau, certes peu étoffé en Farr 30, est toujours d’excellente qualité et nous permet de travailler en profondeur pour retrouver nos automatismes. Les régates sur un même parcours, mêlant toutes les catégories sur un même plan d’eau, permettent aussi de nous concentrer sur les régates en flotte. Nous venons ici avec un objectif d’entraînement. Nous n’utiliserons pas nos voiles neuves car il nous faut les préserver dans l’optique du Tour de France. J’ai eu l’occasion de réunir l’équipage pour un stage de montagne, et Monaco va constituer notre première régate référence de la saison. Je dispose pour l’occasion d’un équipage solide, avec les « piliers » Guillaume Bérenger, Jean Sébastien Pons, Erwan Leroux et Antoine Carpentier, avec les renforts de deux « Ministes », Thomas Ruyant et Bertrand Castelnérac ».

 

Etienne David, Surprise Mirabaud

Vainqueur ici l’an passé le Genevois Etienne David revient avec un nouvel équipage « de copains ». Le Surprise est un bateau roi sur les lacs suisses, et David se réjouit chaque année depuis une décennie de venir en Méditerranée éprouver les qualités marine du petit habitable. « Il est toujours très intéressant de venir débuter la saison à Monaco » raconte-t-il. « On y rencontre des conditions souvent très sportives qui nous permettent de nous étalonner très tôt. Je navigue cette année sur un autre bateau que je connais bien. Il y a un plateau très relevé car les meilleurs sont ici. La Coupe d’Europe motive beaucoup d’équipages et les régates promettent d’être très serrées ».

 

Programme du deuxième week-end


Vendredi 12 février

10h00                                 1ère manche de la journée

                                           pour les Platu 25, Longtze Premier, Mumm 30, Melges 32, J/24 et Surprise

   Samedi 13 février

 10h00                                 1ère manche de la journée

                                           pour les Platu 25, Longtze Premier, Mumm 30, Melges 32, J/24 et Surprise

18h30                                 ERI Pasta Party : Soirée des équipages

   

Dimanche 14 février

10h00                                 1ère manche de la journée

                                           pour les Platu 25, Longtze Premier, Mumm 30, Melges 32, J/24 et Surprise

17h30                                 Remise des prix