Ladycat sort ses griffes et remporte le morceau

 

Franchissant la ligne d’arrivée après 16h49 de navigation, l’équipage du Décision 35 était composé de Dona Bertarelli à la barre, Emmanuelle Rol, Elodie-Jane Mettraux, Justine Mettraux, Morgane Gautier, Christian Wahl et Arnaud Gavairon. C’était la quatrième fois que Ladycat, mis à l’eau en 2007, participait au Bol d’Or Mirabaud présenté par Corum. Il a gagné la course avec près de une heure trente d’écart sur le second, le D35 Banque Populaire, barré par Pascal Bidégorry.

Arrivés au coeur de la nuit, les premiers de cette régate ont vécu tout au long de ce samedi des confrontations passionnantes et quasi-permanentes avec les M2. Ainsi, Safram (barré par Yann Guichard) et Tilt* (barré par Charles Favre) ont réussi à rester avec une belle régularité au contact du champion Pascal Bidégorry sur Banque Populaire, arrivé second, une dizaine de minutes avant eux.

Après un excellent départ et jusqu’au moment où il passait fièrement la ligne d’arrivée à 2h49, Ladycat a su résister avec une superbe ténacité et se maintenir constamment parmi les trois premiers de cette course, longue et tactique, pour prendre la tête au Bouveret et ne plus la quitter. Les dernières heures de la régate l’ont vue atteindre de belles accélérations et creuser l’écart avec ses poursuivants. C’est la première fois qu’un équipage majoritairement féminin gagne cette régate mythique.

  Dona Bertarelli : «C’était très serein à bord. Nous ne nous sommes jamais arrêtés, nous étions bien réglés. Nous avons toujours tiré les bons bords. Les M2, c’était difficile ; on a travaillé, travaillé, travaillé.»

Christian Wahl: (dont c’est la 6e victoire sur cette régate) : «Avec une équipe féminine, il y a toujours beaucoup de concentration a bord. Excellente coordination ! Nous n’avons pas pris de risques inutiles.»

Emmanuelle Rol : «Ce n’était pas quelque chose à prouver, c’était un objectif. On est partis vite sur une bonne option, quelques transitions que nous avons bien négociées».

voir les vidéos sur Skippers.tv et l’analyse complète dans le Skippers de juillet-août

(*) a été pénalisé de 60 minutes pour départ prématuré