Le 55 pieds, imaginé en Suisse, est lancé au Salon nautique de Cannes

Tout a commencé par la déception d’un propriétaire bâlois entraîné malgré lui dans la faillite du chantier français Sud Composite, alors que le 55 pieds qu’il leur avait commandé n’était construit qu’aux deux tiers. La seule chance de voir son Switch 55 mis à l’eau passait par le rachat des actifs de la société. Le catamaran obtint les louanges de la presse spécialisée et Juerg von Ins entama une réfl exion sur la production en série du catamaran. Les obstacles de l’administration française vinrent à bout de sa patience et il décida alors de rapatrier la société à Genève. Swiss Catamaran Concept était née. Tout en voulant garder les atouts du Switch 55, un catamaran de propriétaire (4 cabines doubles avec douche) conçu pour le tour du monde en famille, Mr von Ins souhaita lui donner une apparence plus contemporaine: «moins de bois, plus de lumière, du tek huilé au sol, de la peinture satinée en hauteur, une cuisine en U avec l’électronique sous la table à carte à l’avant, et plus de high-tech: mât en carbone, coque en époxy sandwich avec renfort carbone, équipement Harken, etc.». Après avoir discuté avec le prestigieux cabinet d’architecte français VPLP, il prit contact avec le Genevois Sébastien Schmidt, réputé pour ses réussites dans les bateaux de course (Alinghi, Gitana, etc.).

L’expérience de la course, le confort en plus

A entendre l’enthousiasme de Sébastien Schmidt pour ce projet, on devine qu’il s’est beaucoup investi dans l’aventure: «Pour nous, le Swiss Catamaran Concept marque une étape car c’est la première fois que nous pouvons utiliser notre expérience de la course pour la croisière». Une fois le cahier des charges défini, plus d’une année de développement a été nécessaire pour tenir compte de tous les paramètres. «Le travail est beaucoup plus important que sur un bateau de course car les équipements de confort y sont dix fois plus nombreux (1200 lignes sur le devis de poids contre 150 sur un race)». Pour autant, il ne s’agit pas d’un bateau de loueur, mais bien d’un catamaran capable d’affronter les océans: «Le 55 pieds est conçu pour de vraies croisières offshore autour du monde, ces coques sont plus fi nes afin de rester marines, sa plateforme reste assez élevée au-dessus de l’eau (85cm) pour éviter le clapot». Construit dans un chantier flambant neuf à Antalya, c’est un autre Suisse qui a assuré tout le suivi de construction sur place: Christophe Buholzer. Issu de la fi lière Psaros, il avait déjà supervisé les deux ans de chantier d’un catamaran géant construit pour un propriétaire suisse, aujourd’hui pleinement satisfait.

Swiss Catamaran Concept a prévu la remise des clés du premier 55 pieds le 7 août, qui sera alors exposé au Salon Nautique de Cannes. Les Suisses auront également un stand au Salon Nautique de Paris, et s’appuient déjà sur des agents en Espagne, France et Italie. A suivre dans les pages de Skippers et sur www.swisscatamaran.com.