LE SKIPPER CANADIEN RACHETE L’ECO 60 DE L’AMERICAIN RICH WILSON

Derek Hatfield annonce aujourd’hui qu’il vient d’acquérir un bateau pour participer à la VELUX 5 OCEANS. Le marin originaire du New Brunswick, qui compte parmi les skippers Canadiens les plus expérimentés, a racheté le monocoque Eco 60 Great American III (ancien Solidaires) de l’Américain Rich Wilson.
 
Le bateau sera rebaptisé Spirit of Canada pour prendre le départ de l’épreuve de 30 000 milles autour du monde, qui débutera à La Rochelle en octobre prochain. Ce sera la seconde participation de Derek à la VELUX 5 OCEANS. Lors de l’édition 2002/2003 il avait terminé troisième en Classe II, ce qui lui avait alors valu le titre de Marin de l’Année 2003 au Canada.
 
« Le nouveau Spirit of Canada a un très beau pedigree », a déclaré Derek Hatfield. « Il a participé à plusieurs tours du monde et il est en parfait état. Rich n’avait pas lésiné sur les moyens pour le préparer au dernier Vendée Globe. Il sera très vite prêt pour le départ en octobre. Nous sommes très heureux de cette nouvelle classe ECO 60 et du nouveau Spirit of Canada ».
 
Dessiné par le célèbre architecte français Bernard Nivelt pour le skipper Thierry Dubois, le 60 pieds est lancé en 1999 pour prendre part au Vendée Globe 2000. Il rejoint ensuite la flotte de la VELUX 5 OCEANS 2002/03 où il termine second en Classe I, toujours sous les couleurs de Solidaires avec Thierry Dubois. En 2004, il boucle un nouveau tour du monde dans le Vendée Globe (hors course suite à une escale en Nouvelle-Zélande) sous le nom de VM Matériaux avec Patrice Carpentier. Dans l’édition suivante en 2008, il termine à une belle neuvième place, skippé par Rich Wilson.
 
Derek Hatfield s’apprête à l’emmener une nouvelle fois autour du monde pour la VELUX 5 OCEANS 2010-11 dans la catégorie Eco 60, une classe destinée aux monocoques de 60 pieds construits avant 2003 qui vise à limiter l’aspect financier pour mettre l’accent sur le talent, la détermination et les qualités de marin de chaque skipper. L’objectif de Derek est de devenir le premier homme à boucler une course autour du monde à la voile sans avoir recours aux énergies fossiles.
 
« La VELUX 5 OCEANS est source d’inspiration. Elle offre l’occasion de montrer au plus grand nombre que chacun d’entre nous peut apporter sa pierre à l’édifice et qu’ensemble nous pouvons changer les choses pour les générations futures », a ajouté Derek Hatfield.

Le skipper Canadien commencera l’entraînement début mai en convoyant le bateau de France, où il est actuellement basé, jusqu’en Nouvelle-Écosse où Spirit of Canada sera préparé en vue du tour du monde. Il sera notamment repeint aux couleurs rouges si caractéristiques de Spirit of Canada, avec les noms des 7000 personnes soutenant le projet depuis huit ans, qui figuraient déjà sur le dernier Open 60 de Derek et qui l’accompagneront comme « équipage virtuel » lors de ses longues traversées en solitaire.