Le Vietnam en backpacker

Texte : Camille Varescon & Laurent Zulfikarpasic
Photos : ©Laurent Zulfikarpasic

Hôi-An-1Du tumulte de Hanoï au silence des rizières de Ninh Binh, en passant par la baie de Ha Long à la mer turquoise de Phu Quoc, ou des temples majestueux de Hué aux murs jaunes de Hôi An, le Vietnam est un mélange de cultures offrant une diversité de paysages hors du commun.

C’est le sac à dos rempli, parés pour tous les climats, que nous arrivons à Hanoï après 16 heures de voyage. Le choc est brutal : la ville trépide, les moteurs des hordes de deux-roues grondent, les klaxons retentissent. À peine le temps d’avaler un pho bo assis sur le trottoir que nous voilà déjà repartis en zigzaguant parmi les vendeurs ambulants. Après la visite du magnifique Temple de la Littérature bâti au XIe siècle et du Musée des Beaux-Arts où l’art contemporain vietnamien côtoie les estampes, l’imposant mausolée de Hô Chi Minh nous renvoie à la politique communiste du Vietnam. Après la ville, la nature : la province de Nihn Binh nous ouvre ses bras. Nous y découvrons la ville des premiers empereurs, mais aussi et surtout le village de Tam Coc. Une échappée au coeur des rizières, entre les pics de calcaire et ses panoramas verdoyants. On y accède ainsi le temps d’une balade en barque pour y découvrir trois jolies grottes et où, comme le veut la tradition, ce sont les femmes qui rament avec leurs pieds. Après quelques heures de route, nous embarquons sur un navire pour aller découvrir la baie de Tu Long, petite soeur de Ha Long et alternative moins touristique. Ici, le calme règne et les bateaux se faufilent dans un dédale d’environ 2000 îlots karstiques. La nuit à bord est enchanteresse et le réveil magique y dévoile les pains de sucre.

Expérience multisensorielle

Hôi-An-6Direction Hué où la cité impériale longe la rivière des Parfums. En son sein, la Cité pourpre interdite est incontournable et un peu plus loin, des tombeaux sont disséminés. Les trois sépultures – Tu Duc, Minh Mang et Khai Dinh – sont toutes aussi différentes que somptueuses. Destination gastronomique par excellence, Hôi An est la prochaine étape de notre périple. Incontournables : les visites du pont Japonais et des vieilles maisons, où les styles architecturaux chinois, japonais et français se côtoient. À la nuit tombée, le Night Market et ses vendeurs éphémères offrent une diversité de plats à manger sur le pouce tout en contemplant le défilé de lampions illuminés sur la rivière Thu Bon. Nous mettons le cap sur Phu Quoc, île vietnamienne au large du Cambodge. Le tourisme y est très développé, mais au guidon d’une moto, rien de plus facile que d’aller explorer des endroits reculés et trouver un petit coin de paradis. En prenant un bateau au port d’An Thoi, on découvre une myriade de petites îles où les plages paradisiaques riment avec sable blanc, eaux cristallines et snorkeling. Quinze jours se sont déjà écoulés, mais une chose est sûre, Pays du dragon, un jour, nous reviendrons.