Le voilier Mirabaud

Le voilier Mirabaud est un 60 pieds Open de la classe IMOCA ( International Monohull Open Class Association ). Construit en Nouvelle-Zélande au Chantier Southern Ocean Marine d’après les plans originaux du cabinet d’architectes anglais Owen Clarke Design, le voilier a été inauguré dans les eaux du Pacifique en juin 2006. Conçu dans le respect des règles imposées par la classe IMOCA, le voilier de Dominique Wavre est le résultat d’une collaboration étroite entre des architectes expérimentés dans le domaine de la construction navale et le marin, qui a l’expérience de sept tours du monde. Le cahier des charges a donné la priorité absolue au poids, à la performance, à la puissance et à la fiabilité. L’ergonomie a été particulièrement soignée, autant sur le pont qu’à l’intérieur du bateau, dans le but d’optimiser le rendement du skipper dans ses manoeuvres en solitaire, sa navigation mais aussi son repos. Cinq cloisons étanches le divisent en 6 compartiments, ce qui lui garantit une flottabilité suffisante en cas de collision. Son mode de construction, en sandwich Nomex carbone, lui garantit en outre plus de 100% de flottabilité.

Les semaines précédant le départ, le voilier de Dominique Wavre, le « Mirabaud », a été optimisé en vue des prochaines échéances. Ainsi, de nombreuses améliorations sur des points importants ont été effectuées afin notamment d’augmenter la stabilité du voilier, d’augmenter la raideur à la toile tout en diminuant le poids. En parallèle à ces travaux d’améliorations, la tête de quille endommagée lors du dernier Vendée Globe a été reconstruite. Le moteur a aussi été changé, tandis que de nouvelles voiles – construites par Incidence – devraient contribuer à l’amélioration des performances. « Nous savons que le bateau a encore un important potentiel d’évolution et nous y travaillons en vue de la Barcelona World Race. », expliquait Dominique à l’automne.