Leopard allonge la foulée et reste en course pour le record

Premier à avoir franchi la pointe nord-ouest de la Sicile, ICAP Leopard laisse enfin derrière lui les longs bords de près. Derrière le leader, les écarts se sont creusés et le gros de la flotte vient de dépasser l’île de Stromboli. Au classement général provisoire, Alegre se maintient toujours en tête, suivi de Luna Rossa qui effectue une très belle course. Après 37 heures de course, 11 voiliers ont abandonné suite à des problèmes de casse ou par précaution face au gros temps. ICAP Leopard vient de passer Pantelleria et reste en course pour le record de l’épreuve.

Depuis quelques heures, les hommes d’ICAP Leopard ont enfin pu mettre la barre au sud et déployer un peu plus de toile pour surfer vers Lampedusa. Désormais, les compteurs s’affolent et la moyenne augmente, prédisant un temps record. Mais pour en arriver là, ICAP Leopard a dû faire face à des conditions assez musclées. Avec un vent de près de 40 nouds dans les rafales et une mer largement formée au large, les conditions de navigation pour la flotte n’ont rien à voir avec l’édition 2008 qui s’était déroulée dans le petit temps. En revanche, en 2007, année du record de Rambler, les concurrents avaient dû faire face à des conditions encore plus fortes. Seuls 15 voiliers, sur les 55 engagés au départ, avaient bouclé le parcours. Le vent, lors de cette édition, avait atteint 50 nouds causant l’abandon de Loki et l’hélitreuillage de son équipage. La Méditerranée se révèle une nouvelle fois très capricieuse et ne laisse pas n’importe quel marin en faire le tour sans y donner un peu du sien.
Avec un temps de course d’1 jour 7 heures 11 minutes et 33 secondes au 4e point de passage à Favigna, ICAP Leopard accusait un retard de 1 heure et 45 minutes par rapport au temps de passage de Rambler en 2007. Entre Favigna et Pantelleria, Rambler n’avait mis à l’époque que 4 heures et 13 minutes pour couvrir la distance. Au passage de Pantelleria, Leopard prouve son potentiel et réduit son écart. Entre les deux points, Leopard a gagné 30 minutes et n’est plus qu’à 1 heure et 15 minutes derrière la route Rambler de 2007

Derrière Leopard, Beau Geste continue son cavalier seul à la seconde place en temps réel et contrôle ses adversaires directs, Alegre et Luna Rossa. Depuis le départ, Torben Grael, skipper de Luna Rossa, réalise une course parfaite et fait jeu égal avec Alegre. Au classement général provisoire en temps compensé, ces deux monocoques se tenaient en 32 secondes au passage à Stromboli. À Favigna, Luna Rossa a perdu un peu de temps et pointe désormais à 1 minute et 4 secondes d’Alegre. Autant dire que rien n’est joué et que la course ne fait que commencer pour eux deux. Si les conditions se maintiennent, le vainqueur en temps compensé pourrait bien être Luna Rossa ou Alegre.
À la cinquième place en temps réel, Ran II reste sous la menace des deux VO 70, Ericsson et Intermatica. Ces deux monocoques, spécialement conçus pour affronter le gros temps des mers du sud et les dépressions en Atlantique, sont très à l’aise depuis le départ. Le portant qui s’annonce devrait, en revanche, les pénaliser un peu face à Ran qui dispose d’un déplacement plus léger.