Leopard 45 : deux coques et surtout deux cockpits !

En 2010, le Leopard 44 – précisément remplacé par ce 45 – étrenne le fameux cockpit avant accessible depuis la nacelle. Un pari osé qui s’est finalement imposé puisque le chantier Robertson & Caine a généralisé son concept à tous ses modèles. Ce qui représente tout de même 1 500 catamarans avec une porte avant sur toutes les mers du monde – sans compter le prochain modèle, le Leopard 50 décliné en poste de pilotage classique ou flybridge.

Leopard-45-salon-loungeSimplicité d’utilisation et confort sans brider les performances, voilà le credo de ce nouveau Leopard 45, remplaçant du 44 – diffusé à 185 exemplaires. Un coup d’oeil à la double poutre galva qui reprend les efforts de compression du mât donne rapidement une idée du sérieux de la construction. Voilà qui rassurera les amateurs de grandes virées océaniques. Si le programme du 45 reste donc identique à celui de son prédécesseur, l’accent a été mis sur le design. Fini la ligne un peu lourde du 44 vue de face : les montants de rouf gris anthracite et les très longs biminis, lesquels protègent aussi bien le cockpit arrière que celui de l’avant, parviennent à affiner la silhouette. Autre nouveauté : l’abandon des deux supports inox de la casquette du 44. L’établissement des voiles est ultra simple : les deux winches électriques et le manuel reprennent toutes les manoeuvres depuis le poste de barre. Réglages aisés – on prend le bateau en main en moins de 30 minutes –, barre douce mais directe, bonne vue sur l’avant : la navigation s’annonce plaisante alors que le vent se lève tout juste. On relève 5 noeuds à peu près à toutes les allures pour 9 noeuds de vent réel. Par bonne brise on peut tabler sur des moyennes de 10 noeuds aux allures arrivées. Comme tous les catamarans modernes, le Leopard 45 offre un accès à la nacelle de plain-pied. La hauteur sous barrots est généreuse, ce qui n’est pas nouveau à bord d’un Leopard. Ce qui l’est plus, ce sont les matériaux et les couleurs retenus, bien plus contemporains et design que ceux des précédents modèles. La nacelle a été aménagée en fonction des deux cockpits, en préservant une large surface de plancher en diagonale pour circuler de l’un à l’autre. Le carré convertible en couchette triple est décalé sur bâbord. Au fond de la nacelle, la fameuse porte avant, bien sûr, mais aussi une table à cartes – elle avait disparu à bord du 44 – et une vaste cuisine en L en face. Un des points forts du Leopard 45 est son impressionnante capacité de stockage, et ce dans toutes les parties du bateau. De quoi satisfaire ceux qui louent ce cata pendant deux semaines, mais également les propriétaires, qui opteront pour la version trois cabines.