Les «papillons » volent en Engadine

Tout au long de cette semaine en Haute Engadine, on a pu assister à une véritable compétition dans la compétition. En effet, si l’Australien Nathan Outteridge et l’Américain Bora Gulari ont constamment bataillé pour la première place, il aura fallu attendre les dernières confrontations du samedi pour les départager puisqu’ils étaient à égalité de points le vendredi soir. Les deux manches de la dernière journée ont été décisives pour assurer à Outteridge le titre de Champion d’Europe Open. L’autre combat des chefs a été celui qui a opposé le Suisse Arnaud Psarofaghis, double Champion d’Europe en titre, à l’Anglais Simon Payne, Champion du monde de la spécialité. Un troisième larron, l’Australien Scott Babbage, est venu troubler ce féroce duel. Trois points séparaient les concurrents à l’aube, le samedi. Arnaud Psarofaghis semblait pourtant assez confiant au moment d’entamer l’avant-dernière journée de régates : « Il est clair qu’Outteridge et Gulari dominent les débats, mais je suis assez satisfait de participer à l’emballage. J’espère être devant Simon Payne afin de rester le premier Européen. »

 

Pas dans le coup
Il n’a malheureusement pas pu réaliser son souhait. Le samedi en effet, ultime journée de compétition, le Genevois a connu d’évidents problèmes de vitesse et, lors de la dernière des deux manches, il ne semblait pas dans le coup. Il commente d’ailleurs en toute franchise : « Je me suis plus battu contre mon bateau que contre les autres concurrents. Je n’ai pas pu attaquer. » Ce qui explique sa cinquième place au classement général de l’épreuve. Ce résultat est toutefois fidèle aux prédictions du marin romand exprimées quelques jours avant le début des courses : « Je veux défendre mon titre, mais dans le pire des cas, je serai dans les cinq premiers. » Soulignons la performance du navigateur romand, qui obtient tout de même le titre de Champion suisse. Pari réussi, donc, pour Psarofaghis ainsi que pour le Bernois de Thoune, Matthias Renker, qui termine au 7e rang de l’épreuve Open et sur la 3e place du podium européen.

L’Australien Nathan Outteridge est quant à lui pleinement satisfait de sa semaine grisonne. Pour lui, c’est carton plein : « J’ai changé de bateau et de matériel et je me sens bien dans le coup. Au championnat du monde aux USA, l’année dernière, j’ai fait deuxième, mais j’étais bien plus loin. Je participe au championnat du monde l’année prochaine chez moi, en Australie, et je compte le gagner ! » L’Australien est un grand champion. Il a commencé à naviguer en Moth il y a deux ans à peine, mais ce qu’il prépare sérieusement, ce sont les Jeux Olympiques en 49er. D’ailleurs, juste avant de gagner le championnat d’Europe en Engadine, il a remporté la Sail for Gold, étape du championnat de l’ISAF Sailing World Cup à Weymouth, dans le sud de l’Angleterre. Un joli coup double en quelques jours seulement !
Retrouvez tous les résultats sur www.syzmotheuro2010.ch et le film dans la rubrique Régates de skippers.tv