Les bons quotas de Quantum

Le soleil était omniprésent pour le lancement du Trophée de Marseille. Un coup d’envoi sous forme d’examen de passage pour les dix TP52 qui ont disputé trois manches dans des conditions ardues. Bribón enlève la première et Quantum les deux suivantes. A l’issue de cette journée de compétition éprouvante pour les tacticiens, les Américains de Terry Hutchinson prennent la tête du classement provisoire devant Matador et les Franco-Allemands d’Audi A1 powered by ALL4ONE qui confirment ici leur excellente santé.

 Quelle journée difficile ! Les 10 équipages des TP52 n’ont probablement pas dû apprécier à sa juste valeur le cadre enchanteur de la rade Sud tant le vent capricieux leur a donné du fil à retordre. Extrêmement variable en force, avec des zones de « molle » à 6 nœuds et des risées à plus de 10 nœuds, le flux de sud-ouest a aussi basculé de 55 degrés sur la gauche, provoquant de nombreux changement de parcours.

A gauche toute ! Telle aurait donc pu se résumer la stratégie du moment. C’est en effet du côté de la Pointe Rouge, sous les reliefs de Marseilleveyre que se sont décidées les trois régates. Le départ était évidemment fondamental pour s’emparer rapidement du bord favorable. C’est ce qu’on fait les deux vainqueurs de la journée, Bribón puis Quantum à deux reprises. En méforme au Portugal, les hommes de Gonzalo Araujo et ses complices ont prouvé qu’il ne fallait pas les enterrer au fond du classement…surtout par petit temps. Quant au groupe de Terry Hutchinson, auteur de deux magnifiques départs, il n’a pas démérité, menant ses deux courses de bout en bout.

Les Argentins très réguliers, les Kiwis et les Suédois à la peine
La palme de la régularité est à décerner à Matador dont le nouveau stratégiste Vasco Vascotto (ITA) vient d’être intronisé avec succès en rade Sud. Les Argentins alignent trois belles manches (3,3,4) et sont ce soir à égalité de point avec Quantum (10 points). Les marins d’Audi A1 powered by ALL4ONE sont de la même trempe. Sans leur manche de 9e, ils auraient pu réussir un sacré coup. Les voici 3e avec 13 points, probablement rassurés sur leurs capacités dans le petit temps…
Les deux contreperformances du jour sont à mettre sur le compte d’Emirates Team New Zealand (9e) qui débute cette étape française aussi mal que celle de Cascais en alignant des manches de 10e, 6e et 5e. Même constat pour Artemis qui ferme la marche ce soir avec  27 points au compteur.

Superstition chez les GP42

Paolo Cian (ITA), le barreur de Madrid-Caser Seguros est de ceux qui respectent les vieux adages. En tête dans la manche d’entraînement qui réunissait ce mercredi les 5 GP42 du Circuit, il a préféré décliner et ne pas franchir la ligne d’arrivée de peur que cela ne porte malheur à son équipe. C’est donc Iberdrola (ESP) qui remporte par défaut cette manche devant les leaders du classement général Islas Canarias Puerto Calero (ESP). Ce soir, la classe se réunissait pour discuter de l’avenir de la jauge. Demain jeudi, les GP42 entrent dans le vif du sujet avec trois parcours banane au menu. Même chose pour les TP52 qui poursuivent leur programme sportif. Rendez-vous à 12h50 sur www.medcup.org pour la diffusion des régates en direct.

A terre, 80 enfants des écoles marseillaises ont visité ce mercredi le Village Public.

Toutes les informations et les déclarations des marins sur www.medcup.org

Trophée de Marseille

TP52 Series
Classement général provisoire- Jour 1

1. Quantum Racing (USA), 8+1+1=10 points
2. Matador (ARG), 3+3+4= 10
3. Audi A1 powered by ALL4ONE (FRA/GER), 2+9+2= 13
4. Cristabella (GBR), 6+4+3= 13
5. Bribón (ESP), 1+8+8= 17
6. Synergy (RUS), 9+2+6= 17    
7. TeamOrigin (GBR), 4+7+7= 18
8. Luna Rossa (ITA), 5+5+10= 20  
9. Emirates Team New Zealand (NZL), 10+6+5= 21
10. Artemis (SWE), 7+11 (RAF)+9= 26  
11. Bigamist 7 (POR), 12(DNC)+12(DNC)+12(DNC)= 36