Les Sables – Horta – Les Sables, deuxième

La destination change, mais la formule reste fondamentalement la même : proposer aux propriétaires de Class’40 une course proche d’une transatlantique en distance parcourue, avec le même port de départ et d’arrivée… Triple avantage : Les Sables – Horta – Les Sables est un excellent galop d’essai avant les grandes épreuves transatlantiques de l’automne, les incidences logistiques restent légères et les Açores demeurent une destination de rêve. La chaine d’inscription et les contrôles de sécurité ont débuté aujourd’hui à 14h.

  

La Class’40 surfe sur la vague du succès : lancée pour répondre aux besoins de nombre de navigateurs qui souhaitaient pouvoir trouver des bateaux hauturiers sans atteindre les budgets des 60 pieds IMOCA, la classe a vite rencontré son public. Pour l’essentiel, les navigateurs sont des purs amateurs, dans le sens où ils ont une activité professionnelle à côté de leur temps de navigation. Mais amateurs ne veut pas dire dénué de talents : nombre d’entre eux viennent de la Mini-Transat ou du circuit Figaro et tous ont bourlingué leur bosse sur de multiples plans d’eau. Le point commun de tous ces navigateurs étant bien entendu, cet irrépressible appel du large.

 

Le podium de l’édition 2007

  

Pour cette deuxième édition ils seront 24 équipages au départ dont les deux premiers de la première édition. Yvan Noblet (Appart City) viendra défendre son titre contre les assauts de Benoît Parnaudeau (Entreprendre en coopérative) et Jean-Pierre Amblard (Azawakh III) respectivement deuxième et troisième de cette première édition. Mais il faudra aussi compter sur Giovanni Soldini (Telecom Italia) qui, pour l’occasion, embarque à ses côtés Karine Fauconnier qui aura à cœur de démontrer qu’elle n’a rien perdu de son talent. Sans oublier non plus quelques très sérieux clients comme Christophe Coatnoan (Groupe Partouche) qui recevra pour la deuxième étape le renfort d’Halvard Mabire, vainqueur l’an dernier de Québec Saint-Malo.  Sans oublier quelques habitués du circuit qui comptent bien jouer les trouble-fêtes tel Pierre-Yves Chatelain (Destination Calais),  Gilles Dutoit (Techneau) ou bien encore Yves Ecarlat (Valinco Nouvelle Calédonie).

Pour l’heure, les concurrents devaient tous être dans le port des Sables d’Olonne à partir de 13h30, amarrés sur le ponton du Vendée Globe pour procéder à l’ensemble des contrôles de jauge et de sécurité. Sous la houlette des arbitres et du directeur de course, les bénévoles des associations nautiques sablaises vont vérifier les check-lists indispensables à une navigation hauturière. Deux objectifs complémentaires pour ces cinq jours de contrôle : garantir l’équité sportive et veiller à la sécurité des bateaux comme des concurrents. On pourrait trouver des raisons plus futiles de faire appliquer des règles.

 

Le départ

Le départ sera donné le dimanche 5 juillet. La sortie des bateaux est prévue à partir de 14h dans le chenal, sonorisé pour l’occasion afin de présenter au public sur le quai Dingler, chacune des 24 paires engagées. Le top départ sera donné dans la baie à 16h02.

 

Le suivi de la course

Le site www.lessables-horta.com offrira chaque jour un communiqué présentant la situation de la course et la position des concurrents, reprise sur une cartographie dynamique.

La réception de ces communiqués sera possible en s’inscrivant à la newsletter de la course sur ce site.

Il reprendra également les vacations audio, assurées du 6 au 11 juillet et du 16 au 21 juillet environ (selon l’avancée des bateaux), en direct et en public à l’étage des Halles centrales par le directeur de course Denis Hugues.

 

Les premiers bateaux devraient rejoindre les Sables d’Olonne et Port Olona vers le 21 juillet… sous les acclamations du public et de leurs supporters qui les auront suivis pendant ces 3 semaines !