Lucy Macgregor s’impose face à Mathieu Richard aux Bermudes

Hamilton, Bermudes – 5 octobre 2010 – Mathieu Richard (FRA) French Match Racing Team a été passé au fil de l’épée par l’actuelle Championne du Monde de Match Racing Lucy Macgregor (GBR) Match Race Girls, lors de cette première journée des Qualifications de l’Argo Group Gold Cup aux Bermudes. La moins connue des équipes – qui a attaqué Richard de front – met un grain de sable dans les plans de l’actuel leader du Championnat. Atteindre les quarts de finale n’est maintenant plus de l’ordre de la simple formalité pour les Français.

Bien que Macgregor ait eu un léger avantage lors du départ de ce qui s’est révélé une bataille titanesque, les deux bateaux semblaient se battre à armes égales lors de la première remontée au vent. La courageuse Macgregor a cependant croisé juste devant le skipper français à l’approche de la marque au vent. Sur le bord de vent arrière, la Britannique de 24 ans a joué les risées à la perfection, augmentant son avance à cinq longueurs à la marque sous le vent. Après cela l’équipage féminin a pris une avance importante, ignorant Richard et virant lors des oscillations du vent pour construire un avantage inattaquable.

 

Macgregor a commenté : « Notre match contre Mathieu était bien, mais nous avons commis des erreurs stupides dans le deuxième et donné la victoire à Phil Robertson. Nous apprenons en permanence – les bateaux utilisés ici demandent des aptitudes différentes par rapport à ceux sur lesquels nous naviguons d’habitude. Cela rend les choses plus compliquées sur l’eau. »

 

Jesper Radich (DEN) Gaastra Racing Team et Bjorn Hansen (SWE) Hansen Global Team n’ont pas eu beaucoup de succès de leur côté non plus. Mike Buckley (USA) MB Racing, nouveau venu cette année dans le monde du Match Racing, a gagné sans appel contre l’équipe danoise dans le flight d’ouverture. Le jeune et impressionnant Taylor Canfield (USA), 21 ans, originaire des Îles Vierges Britanniques, a mis à mal toutes les prévisions en gagnant ses deux premiers matches, le deuxième se déroulant contre l’imposant Hansen.

 

L’autorité de Richard a été secouée dès le départ : il a joué les poursuivants dans sa première course avec Terry McLauglin (CAN). Richard a désespérément tenté de se rapprocher du Canadien pour l’empêcher d’effectuer la pénalité qu’il avait prise avant le départ. Cela n’a servi à rien et, avec une avance d’une longueur à l’arrivée, McLaughlin a planté le décor de cette journée pleine de déceptions pour Richard.

La victoire remportée contre Mike Buckley dans la troisième course ne pouvait pas effacer la frustration de Richard : « la journée n’a pas été bonne pour nous. Le plan d’eau est plein de pièges et les bateaux aussi sont difficiles. Nous avons fait de grosses erreurs et nous ne sommes pas contents. Nous savons que nous devons effectuer des changements pour avoir une chance d’aller en quarts de finale. »