Majan a quitté Oman vendredi, cap sur la France – Compte à rebours pour Sidney Gavignet

Sidney Gavignet est entré vendredi dernier dans le véritable compte à rebours de sa Route du Rhum 2010. En effet, vendredi, le maxi trimaran de 32 mn aux couleurs du Sultanat d’Oman et d’Oman Sail a largué les amarres de son port d’attache, Mascate, pour un long convoyage en trois étapes vers la France. Vers Lorient plus précisément, où Sidney et son team vont jeter l’ancre pour les 3 mois précédents le départ du Rhum, prévu le 31 octobre prochain de saint Malo.

  

Ce périple maritime du Golfe persique à l’océan Atlantique via l’Indien, Suez et la Méditerranée, est confié, dans sa première partie à 6 marins, dont Paul Standbrige, skipper et responsable du bateau jusqu’à sa passation de pouvoir à Sidney, 3 Omanais de l’école de course d’Oman Sail, un second anglo-saxon et le Français Loïk Gallon.

 

Gallon, nommé skipper remplaçant de Sidney pour le Rhum 2010, est impliqué depuis 2008 dans le programme Oman Sail, en temps que skipper du premier trimaran de l’écurie moyen-orientale, Musandam, récemment revendu à Philippe Monnet. C’est un marin expérimenté qui va apporter tout son savoir-faire au team Majan pour optimiser le plan Irens/Cabaret.

  

« La présence de Loïk sur Majan pour ce convoyage va nous être très précieuse car il a une grande expérience en multicoques, souligne Sidney Gavignet, interrogé ce matin. Son regard sur le bateau sera important pour les éventuelles modifications supplémentaires à apporter pendant le chantier prévu cet été à Lorient où nous occuperons le hangar d’Alain Gauthier sur la base de Keroman. Je suis également très heureux de la présence des trois Omanais, dont Mohammed avec qui je viens juste de boucler le tour de l’Océan Indien sur Majan. Cette parité 50/50 sur le bateau entre les Occidentaux et les Omanais montrent qu’Oman Sail obtient de véritables résultats dans son ambition à former des coureurs nationaux. Les résultats du team Oman Sail pour le Tour de France à la Voile prouvent également tout le sérieux apporté par les équipes d’Oman Sail pour amener les espoirs omanais à l’excellence sur ce nouveau terrain de jeu sportif qu’est la Voile, dans un pays où le football reste une passion nationale.»

 Le convoyage Mascate – Lorient (au nom prédestiné dans cette belle histoire multiculturelle) sera ponctué de deux arrêts, l’un à Malte pour embarquer Sidney Gavignet, puis Cadix, où tous les hommes d’équipage vont débarquer pour laisse Sidney faire sa qualification au Rhum, sur le trajet Cadix-Lorient.

 En attendant de rejoindre Majan à Malte dans un peu plus de trois semaines, Sidney, resté à Paris ne chôme pas. Au menu de ses journées, entretien physique quotidien, suivi de la réalisation de son nouveau jeu de voiles chez North en Bretagne, constitution des cellules météo et transmission d’info mer-terre/terre-mer, préparation du chantier à Lorient pour les dernières mises au point, interviews, relations étroites avec le team dirigeant d’Oman Sail à Oman. Bref de quoi largement occuper ses journées pendant que l’équipage de Majan essuie actuellement 35 nœuds au près sur sa route.

 NOTE : Pour les demandes d’interviews, Sidney est donc en France jusqu’au 26 -28 juin. Après, il faudra attendre la mi-juillet, à Lorient, pour le rencontrer et faire quelques sorties d’essai sur le A100 Majan.

RAPPEL DE LA MISSION D’OMAN SAIL

 Le vaste projet Oman Sail a été mis en place en 2008 par les plus hautes autorités du Sultanat d’Oman avec pour objectif de contribuer à raviver la culture maritime du pays et d’être une source d’inspiration pour sa jeunesse. La feuille de route de la structure Oman Sail comprend l’initiation des scolaires et d’un plus large public à la voile sur dériveurs et petits catamarans de sport et une formation aux navigations océaniques et à la régate professionnelles au plus haut niveau.

 

 

 

  

L’Académie de voile Oman Sail permet donc aux jeunes garçons et filles de s’essayer à la navigation pour leur propre plaisir et développement. L’objectif est de permettre aux écoles d’utiliser la Voile comme outil pédagogique pour construire chez les enfants la notion d’esprit d’équipe, la compréhension des mathématiques ou de la géographie et de créer une large plateforme d’où émergeront des marins de différentes régions du pays qui poursuivront leur formation dans l’Ecole de Course Oman Sail, ou qui se tourneront vers des métiers de la mer comme l’industrie nautique et les infrastructures qui permettront un développement durable de la voile à Oman.

 Rappel de la forte présence d’Oman Sail sur les épreuves françaises en 2010 :

  • Le Circuit des Extreme 40 avec deux bateaux engagés sous les couleurs du Sultanat, dont un mené par Loick Peyron.
  • Le Tour de France à la voile, avec un équipage multiculturel composé de jeunes omanais et de vieux briscard anglo-saxons et français.
  • La Route du Rhum, avec l’un des plus grands multicoques inscrits au départ, Majan, 32m, mené par le Français Sidney Gavignet, un vétéran de la Volvo Ocean Race avec Eric Tabarly sur La Poste en 93-94. Compagnon d’arme de Greenhalgh sur ABN AMRO ONE et sur Puma.

Résultats à ce jour de la saison 2010 :

  • A Sète, le team Oman Sail qui alignait deux bateaux s’est adjugé la 2ème avec Masirah, skippé par Loïck Peyron et 3ème place du podium avec The Wave Muskat),
  • Côté Farr 30, les Omanais font également des étincelles en arrivant sur le Tour en tête du Championnat de France après deux épreuves qu’ils ont fini respectivement 2ème à Pornichet et 1er au havre.