Marinho surprend, Monnin désenchante et Williams survole

Dix flights ont pu être disputé lors de la première journée du St. Moritz Match Race. Ian Williams a remporté les cinq matches qu’il a courus, alors que l’équipage Suisse d’Éric Monnin ne marque aucun point

St. Moritz, le 2 septembre 2009 – La première journée de course du St. Moritz Match Race 2009 n’a pas déçu les douze équipages en lice pour cette 6ème étape du World Match Racing Tour. Les conditions ont en effet comblé les régatiers et les organisateurs. Le soleil était encore une fois présent et le thermique s’est levé un peu avant midi, montant rapidement à 15-20 nœuds pour souffler tout le reste de la journée. Dix flights ont au final pu être courus aujourd’hui, soit près de la moitié du round robin. Le comité de course a en effet relancé une série de régates à 17h afin de courir le plus de manches possible. La météo des prochains jours étant relativement incertaine.

 

Les Latins ont mobilisé la première partie de la journée, puisque les six premiers équipages qui sont partis sur l’eau pour ouvrir les joutes étaient Suisse, Français et Portugais. Le suédois Johnie Berntsson faisant exception à l’origine du premier groupe. Après les trois premier flights, au moment du changement d’équipage, les Suisses sont rentrés dépités avec trois défaites, alors que les portugais arboraient plutôt un large sourire puisqu’ils ont remporté la première course de la compétition, ainsi qu’un match contre Sébastien Col. Les trois équipages français ramenaient quant à eux chacun deux victoires.

 

Cinq flights ont ensuite été disputés avec les autres équipes et Ian Williams a dominé les débats sans laisser aucune chance à ses adversaires, remportant l’ensemble de ses matches. Peter Gilmour a de son côté rencontré pas mal de difficulté, l’Australien ne remporte qu’une seule victoire contre Francesco Bruni.

 

Les six équipes qui avaient ouvert la compétions sont ensuite reparties sur l’eau un peu avant 17h pour deux derniers flights très disputés. La fatigue et l’envie d’en découdre aidant, les coureurs se sont révélés particulièrement agressifs et les arbitres ont été largement sollicités dès la seconde partie de la journée. Plusieurs collisions ont d’ailleurs donné lieu à des pénalités Trois cas sont par ailleurs passés au jury après les courses. La pluie qui s’est mise à tomber sur le plan d’eau a fini d’achever les concurrents qui ont regagné le rivage éreintés.

 

Ils ont dit :

 

– Éric Monnin : «Nous n’avons vraiment pas bien navigué. Chacun d’entre nous a fait des fautes. Le plus frustrant, c’est que la situation n’a fait qu’empirer au fil des manches. Nous avons encaissé plusieurs pénalités sur des erreurs que nous ne devrions pas faire. Il nous faut sortir au plus vite de cette mauvaise passe et tenter de repartir sur d’autres bases.»

 

– Philippe Presti : «Lors du deuxième match contre Sébastien Col, j’ai été un peu gourmand en essayant de le bloquer à la bouée au vent pour augmenter mon avantage. Je l’ai tellement bien arrêté que c’est moi qui me suis fait prendre à mon jeu, et je n’ai pas redémarré. Nous avons finalement perdu le match à cause de cette erreur, même si nous sommes revenus au contact sur le deuxième tour.»

 

– Alvaro Marinho (première participation au St. Moritz Match Race, 17ème mondial classement ISAF) : «Nous avons remporté le premier match de la journée contre Mathieu Richard, qui est l’actuel leader du World Tour, et la 3ème régate contre Sébastien Col qui est troisième au classement mondial ISAF. Nous sommes évidemment très satisfaits de cette entrée en matière et allons tout faire pour continuer de la sorte.»

 

Ian Williams : «Nous sommes effectivement ravis de cette première journée. Dans ces conditions, il faut avoir un petit peu de chance, et savoir tirer profit des opportunités, ce qui nous avons fait tout au long de la journée. C’est la cinquième fois que nous venons à St. Moritz, et nous sommes de plus en plus à l’aise sur ce plan d’eau que nous adorons.»

 

– Bill Edgerton (président des arbitres) :«Nous avons jugé trop de collision ou de contact aujourd’hui. En tout cas beaucoup plus que ce que nous devrions observer dans une course de ce type, et c’est regrettable. Il y a pas mal de vent, les concurrents doivent se familiariser avec les bateaux. C’est peut-être une des raisons. À part ça, cette journée de régate a été exceptionnelle.»

   

Match-race, situation après un jour et 10 flights (provisoire, sous réserve des décisions du Jury):

 

Nom du skipper, (rang mondial ISAF) nationalité; Nombre de victoires/défaites  

Ian Williams (4) GBR; 5/0 (-0,5 points de pénalité)
Philippe Presti (7) FRA; 4/1
Mathieu Richard (2) FRA; 3/2
Sébastien Col (3) FRA; 3/2
Torvar Mirsky (6) AUS; 3/2
Björn Hansen (10) SWE; 3/2
Alvaro Marinho (17) POR; 3/2
Adam Minoprio (1) NZL; 2/3 (-1 points de pénalité)
Johnie Berntsson (9) SWE; 2/3
Francesco Bruni (50 ITA); 2/3
Peter Gilmour (11) AUS; 1/4 Eric Monnin (31) SUI; 5/0  

 

voir les vidéos sur la section régate de Skippers.tv