Minoprio dans le Groupe de la Mort de l’Argo Group Gold Cup

Hamilton, Bermudes – 6 octobre 2010 – Le champion du monde en titre de l’ISAF Match Racing Tour, Adam Minoprio (NZL) ETNZ/BlackMatch, a recu aujourd’hui un rappel pimenté de combien il est difficile de remporter l’Argo Group Gold Cup, son équipe passaant par une série de matches serrés dans la session 2 des qualifications.

Le groupe la mort dans lequel se trouvait Minoprio comprenait un mélange composé du triple médaillé d’or olympique Ainslie (GBR) TEAMORIGIN, du gagnant des éliminatoires de l’an dernier Eric Monnin (SUI) Swiss Match Racing Team et d’un jeune Kiwi imperturbable Rueben Corbett (NZL) Black Sheep Racing. Évaluant ce qui l’attendait Minoprio a commenté : « C’est le groupe de la mort. Avec cinq d’entre nous visant le haut du classement, c’est vraiment dur – quelques-uns des meilleurs vont inévitablement se faire sortir. »

 Les 22 skippers présents ici sont divisés en trois groupes pour les sessions de qualifications, et seulement les deux premiers de chaque groupe auront leur place garantie en quarts de finale. Les deux suivants de chaque groupe auront une deuxième chance d’aller en quarts en participant à une session de repêchage.

 La première bataille de Minoprio aujourd’hui se déroulait contre Corbett, un jeune Kiwi invaincu lors de la première session de qualifications et enclin à suivre les traces de Minoprio vers le succès. L’expérience a pourtant prévalu sur le talent à l’état brut dans ce match : Minoprio est parti avec un avantage au vent et le jeune Kiwi n’a jamais été en mesure de se sortir de l’ombre de son compatriote.

 Un clash monumental contre Monnin (SUI) attendait ensuite Minoprio. L’équipe Kiwi menait sur Monnin au départ, mais le Suisse finissait par se défaire de l’emprise de Minoprio pour prendre une légère avance à la première bouée. Minoprio s’est ensuite démené, forçant le Suisse à de nombreux empannages sur le dernier bord, franchissant finalement la ligne d’arrivée avec une demi-longueur de retard.

 Pour les deux matches suivant : Minoprio vs Damien Iehl (FRA) French Match Racing Team et Monnin vs Ben Ainslie (GBR) TEAMORIGIN, les spectateurs étaient suspendus au déroulement des matches.

 Iehl menant à la première marque au vent, la matinée commençait à prendre une mauvaise tournure pour Minoprio. Mais le champion en titre parvenait à repasser en tête sur la deuxième moitié du parcours et à maintenir son avance jusqu’à l’arrivée.

 Ainslie est parti au vent de Monnin et semblait être en position de contrôle, mais le Suisse est parvenu à se dégager pour prendre un léger avantage à la première bouée. Et si les Britanniques ne laissaient aucun répit à l’équipage suisse sur le reste du parcours, ils n’ont pas pu empêcher Monnin d’accroître son avance.

 Le skipper suisse était fou de joie en mettant pied-à-terre :  » C’est vraiment bien – nous commençons par battre le champion du Monde et ensuite un bateau avec cinq médailles d’or olympiques à bord. Le plus important pour nous est que nous avons pu obtenir une bonne vitesse – c’est ce qui nous a permis de prendre l’avantage après nos deux mauvais départs. »

 Iehl, Fraser, Pawluk sont déjà hors compétition pour une place en quarts de finales, alors que Monnin semble être le mieux placé pour passer directement à la prochaine étape. Corbett semble également en bonne position. Minoprio quant à lui doit impérativement gagner sa course contre Ainslie demain pour obtenir une place en quarts, tandis qu’Ainslie est déjà dans le groupe de repêchage.