Monaco se lance dans la course au large avec Alexia Barrier !

 C’est à l’occasion du Monaco Yacht Show, qu’Alexia Barrier, jeune navigatrice de 29 ans, a présenté officiellement son projet 4myPlanet, un tour du monde en solitaire au féminin, au service de la recherche et des nouvelles technologies, dont le départ est prévu de Monaco, le 10 décembre 2009. 

« 4myplanet : est un projet complet au service de la planète. A travers ce concept, je souhaite promouvoir et défendre des valeurs intimement liées, qui sont celles du sport, de l’éducation, et de l’environnement. Il s’agit d’un véritable challenge pour moi. Et pour la première fois pour moi, il ne s’agit pas de naviguer en course mais bien d’être engagée et d’être acteur dans chacun de ces domaines », a déclaré Alexia Barrier, qui était entourée de ses deux partenaires principaux, Bernard d’Alessandri, Secrétaire Général du Yacht Club de Monaco et Jean-Victor Pastor, CEO de Only Yacht. Etaient également à ses côtés : Dominique Dray représentant la S.B.M., Michael T. Moore chairman de la SeaKeepers Society et Doug Houghton C.E.O de la Current Corporation leader mondial des caméras embarquées à infrarouge. 

Un projet 100% monégasque, Ambassadeur de la Principauté

Bénéficiant du soutien de SAS le Prince Albert II, Président du Yacht Club de Monaco, du Ministère de l’Education Nationale, de la Fondation du Prince Albert II de Monaco, du Musée Océanographique et de l’Institut des énergies atomiques de Monaco (O.N.U.), Alexia a su également fédérer les principaux acteurs de l’industrie nautique de la Principauté. 

« C’est sa détermination, sa motivation et sa volonté qui nous a décidé d’entreprendre ce projet monégasque. Un projet qui rassemble deux des valeurs fondamentales chères à notre Club : le sport et l’environnement. Cela fait longtemps que nous n’avions pas soutenu un projet hauturier… il est temps d’y revenir afin d’exporter nos idées, nos valeurs et nos entreprises.», a déclaré Bernard d’Alessandri, Secrétaire Général du Yacht Club de Monaco.

Et Jean-Victor Pastor de se féliciter « de faire naviguer ces valeurs à travers le monde sous les couleurs monégasque ». 

Avec un départ le 10 décembre et des escales sur les 4 continents, Alexia, en véritable ambassadrice de la Principauté, portera le message de la préservation des Océans et transformera son voilier (60 pieds IMOCA) en « bateau école », à l’attention des plus jeunes, avec une journée de sensibilisation lors de chacune de ses escales : Cape Town, Sydney, Auckland, Rio et New York.

4myPlanet, un défi au service de l’environnement 

Ce projet a pour objectif de contribuer concrètement aux avancées scientifiques et technologiques portant les enjeux climatiques de la planète. Il est soutenu par le Ministère de la recherche et des études supérieures en France et le Ministère de l’environnement et du développement durable.

« Il est nécessaire d’observer l’Océan globalement dans la durée, et dans faire une observation constante. On a l’illusion que les satellites vont tout résoudre. Ils savent prendre la température de l’eau mais on a besoin de mesures in-situ. Il faut beaucoup de mesures in situ pour étalonner un satellite et donc pour qu’il fonctionne. Les données de surfaces sont celles qui changent le plus vite et celles qu’il faut observer le plus souvent. Car ce sont des données qui sont en contact direct sur l’atmosphère et qui interagissent avec ce dernier. Les données de surface participent à une étude globale sur la densité de l’eau » déclare Fabienne Gaillard, scientifique de l’Ifremer.

 « Les données in situ récoltées par le voiler 4myplanet seront diffusées via satellite en navigation et transmises lors des escales aux scientifiques français et américains. Parallèlement, je testerai de nouvelles solutions technologiques pour que mon voyage soit un exemple dans les domaines des émissions de carbone. Bien sûr, je ne serai pas la première à réaliser cela mais mon travail et mes expériences enrichiront nos connaissances et profiteront à tous ».

 Une aventure humaine à partager 

 « A l’occasion de ce voyage et en collaboration avec les enseignants des écoles et collèges de la Principauté je souhaite sensibiliser les plus jeunes sur l’importance du respect de notre planète et des autres. Ils pourront voyager autour du monde à travers une régate virtuelle « Tous contre Alexia pour la planète ». Chaque classe prend un bateau et le mène sur les 3 océans du globe ». 

Un tour du monde en solitaire et au féminin

 Le projet 4myplanet est un rêve d’enfant : « Je navigue depuis l’âge de trois ans… et à 12 ans, je savais que je ferai moi aussi le tour du monde à la voile ». 

Pour cette aventure, Alexia a choisi le bateau de la célèbre navigatrice Catherine Chabaud, Proform. C’est un 60′ océanique fiable qui sera équipé par les laboratoires pour ce voyage. Le bateau actuellement en Bretagne sera amené à Monaco au mois d’octobre et nous préparerons le départ du 10 décembre en testant tous les systèmes destinés aux recherches scientifiques. A la fin du tour du monde ce bateau est destiné à être intégré au projet d’une fondation qui est de former les navigatrices et navigateurs éco-responsables de demain. 

Pendant le tour du monde toute l’équipe à terre sera tournée vers la suite du projet qui est de réaliser un bateau pour le prochain Vendée Globe. Avec le soutien de Luca Bassani et de son célèbre chantier novateur Wally, Camper & Nicholsons International s’associe également au projet. « Nous mettrons tout en œuvre pour que ce bateau soit non seulement une machine de course pour gagner mais soit un exemple de développement durable ».

 Et Alexia de conclure : « La Route est encore longue et comme le disait Sir Peter Blake, navigateur néo-zélandais, compétiteur de haut-niveau en voile : « le vent n’est pas gratuit »… Il nous manque encore beaucoup de moyens et d’équipiers motivés pour renforcer les bases de ce que nous avons construit et pouvoir dire de 4myplanet c’est un beau et grand projet ».