Nils Theuninck et Alinghi en or

Du Finn, du foil, du Diam 24 et du VOR 65, l’actu des navigateurs suisses à l’étranger se densifie gentiment. Nils Theuninck est devenu champion d’Europe de Finn Juniors à Cadiz, Alinghi a dominé le premier acte des Extreme Sailing Series à Oman, le CER de Genève obtient le bronze en Diam 24 à La Grande Motte, tandis qu’Élodie-Jane Mettraux remet le couvert pour une nouvelle étape de la Volvo.

Seulement une année après sa conversion du Laser au Finn, Nils Theuninck a un potentiel olympique prometteur. À force d’entraînement sur son nouveau support, il est parvenu à se hisser sur la première marche du classement U23 au sein d’une flotte relevée et par gros temps. Une issue heureuse alors que ce dernier avait cassé son mât le troisième jour lors de sa rentrée au port.

Alinghi décisifThe Extreme Sailing Series 2018. Act1. Muscat. Oman Photo by Lloyd Images

Toujours en or, Alinghi est bien rentré dans sa nouvelle saison des Extreme Sailing Series à Oman. Après un coup de chaud le dernier jour, en raison d’une grosse remontée de son rival SAP, Arnaud Psarofaghis et son équipe ont su être décisifs en s’imposant dans l’ultime manche comptant double.

La préparation des Diam 24 qui visent leur Graal au Tour de France à la Voile continue. Deux équipages du CER de Genève étaient en lice lors du Grand prix de La Grande Motte. Après 16 manches courues dans des conditions variées, les jeunes de CER 2 ­– Ville de Genève sont montés sur la dernière marche du podium, derrière les vainqueuses du Tour de France 2016, Lorina Limonade. Skippers vous réserve d’ailleurs un article dans son numéro d’avril sur l’explosion de cette monotypie exigeante.

Impitoyable Volvo Ocean Race

Enfin, projetons-nous à l’autre bout du monde pour supporter Élodie-Jane Mettraux. La navigatrice est repartie dimanche pour une troisième étape dans cette Volvo Ocean Race, et pas des moindres : la manche Auckland – Itajaí. C’est donc une grande traversée du Pacifique, un passage du cap Horn, suivi d’une longue remontée vers le Brésil qui l’attendent à bord de Turn the Tide on Plastic… Souhaitons-lui bonne mer et bon vent !


!