OBJECTIF : 100%

Il a fallu être inspiré aujourd’hui. Par prés de 32 degrés, trois manches ont été lancées après la régate d’entraînement. Malgré un souci technique, les genevois ont réussi à garder la tête du classement amateur ce soir.

Port Camargue, le 19 juillet 2010 – Grosse journée pour les coureurs du Tour de France à la Voile. Après un parcours d’entrainement écourté, le comité de course a envoyé trois manches. TPM – COYCH s’offre deux victoires sur trois et continu de se battre pour rester dans la tête du classement général.

A l’arrivée au ponton, la même expression revient : « C’était dur ! ». Oui, c’était dur, mais ils s’en sont bien sortis. En début d’après-midi, le speedo de bord tombe en panne. Cet appareil permet à l’équipage de connaître la vitesse du bateau. « Dans des conditions pareilles, ne pas connaître la vitesse du bateau est vraiment un souci : on ne sent pas forcément le bateau ralentir immédiatement, le speedo permet donc de réagir plus vite », déclare Nils Palmieri, N°1 sur le bateau. Au-delà de la vitesse, tous les autres paramètres de l’électronique dépendent de ce fameux speedo. Les genevois ont donc un peu navigué en « aveugle » aujourd’hui.

Malgré cela, le Team Ville de Genève – Carrefour Prévention conserve la tête du classement amateur ce soir. Il termine la première course en 16ème position, puis 10ème à la seconde et enfin 12ème à la dernière manche. Les genevois ont du composer avec des conditions assez usantes pour les nerfs. « Les conditions étaient cisaillées : le vent était oscillant de droite à gauche du plan d’eau, dans un timing régulier. Dans ces cas là, il faut toujours être dans le bon coup. De plus, nous avons navigué en flotte très compacte : c’est la première fois que cela arrive depuis le début du Tour de France à la Voile », déclare Loïc Forestier, embraque à bord.

Les genevois sont satisfaits de cette première journée de régates en Méditerranée. Ils continuent dans la même stratégie : conserver l’avance, grappiller les places petit à petit et ne pas prendre trop de risques. Nils Palmieri confie « Il faut qu’on travaille sur des détails, qu’on « peaufine » les manœuvres, qu’on soit tous à 100% sur les réglages, sur l’attention à bord et tout se passera bien ». Consciencieux, les suisses le seront jusqu’à la Seyne-sur-Mer car c’est cette semaine qu’il faut faire la différence.

Programme pour demain : des parcours banane puis le départ pour Marseille à 20h le soir.

Equipage à bord cet après-midi :
Jérôme Clerc (barre)
Bruno Barbarin (tactique)
Bryan Mettraux (Embraque)
Cédric Schmidt (Grand Voile)
Loïc Forestier (Embraque)
Nils Palmieri (N°1)
Romain Meyer (Piano)

Classement amateur ce soir (avant jury)
1. Ville de Genève – Carrefour Prévention (268 pts)
2. Purflo – Les Thermes de St Malo (281 pts)
3. Mummaduck (317 pts)