On prend les mêmes…

Les choses sérieuses commencent pour les cinq GP42 du Circuit qui disputent aujourd’hui leurs premières régates comptant pour le Trophée de Marseille. Elles se poursuivent pour les dix TP52 qui ont déjà couru trois manches mercredi dans des conditions difficiles. Mais une météo délicate pourrait perturber les hostilités. Pour l’heure, le départ des courses a été retardé à terre.

En attendant le vent d’ouest soutenu qui devrait animer la course côtière des TP52 vendredi, il faudra s’armer de patience. Sous les nuages orageux, le vent de secteur sud variable aura du mal à s’installer et il faut espérer que la brise thermique fasse le ménage pour voir le programme sportif se poursuivre aujourd’hui sans anicroche.

En TP52, Quantum Racing (USA), deux fois vainqueur mercredi, domine le classement provisoire, à égalité de points avec Matador (ARG), le plus régulier de la flotte. Très en forme depuis leur arrivée dans le Circuit au Portugal, Audi A1 powered by ALL4ONE (FRA-GER) est actuellement 3e, ex æquo avec les Anglais de Cristabella…

Mais ce jeudi, il y a fort à parier que plusieurs équipages en disgrâce reviennent aux avant-postes. Mercredi, TeamOrigin 1851 a raté ses départs, alors que Ben Ainslie a l’habitude d’exceller dans cette phase. Artemis, lanterne rouge du classement, n’est pas vraiment à sa place. Même constat pour Emirates Team New Zealand, avant-dernier avec 21 points. « Nous n’avons pas pris le bon côté du plan d’eau au bon moment. Je pense simplement que les autres ont mieux navigué que nous. Mais il n’y a pas de quoi stresser, nous devons juste faire une bonne journée demain, être plus réguliers » déclarait Dean Barker hier soir…

L’Audi MedCup ayant lieu en même temps que « Les Voiles de Marseille », régate de yachts classiques, les courses pourraient avoir lieu aujourd’hui en rade nord…