Passage nocturne

11 août 2009

42 heures après le départ de la Rolex Fastnet Race, seuls trois monocoques ont déjà franchi le rocher du Fastnet à la pointe sud de l’Irlande. C’est vers 2h30 du matin, heure française, qu’ICAP Leopard a franchi le fameux rocher, suivi par Beau Geste vers 6h30 et Ran vers 7h15. Le gros de la flotte évolue actuellement à la pointe sud-ouest de la Cornouailles, dans des conditions météorologiques plus que légères et toujours au près.

Seul en tête depuis le départ, ICAP Leopard a contourné cette nuit le rocher du Fastnet. Il fait actuellement route vers le dernier point de passage, Bishop Rock, au sud des Iles Scilly, avant la ligne d’arrivée à Plymouth. Au petit matin, ses deux poursuivants directs, Beau Geste et Ran, contournaient également le rocher.

Un peu plus loin, 5 Open 60 se disputent la première place au classement. Il semble que la très bonne tactique de Sébastien Josse aie payé dans la nuit, car le skipper de BT occupe actuellement la seconde place à 0,5 mille d’Artemis Ocean Racing de Sam Davies et Sidney Gavinet. Parmi ce groupe, Luna Rossa et Rosebud, deux STP 65, tentent également de tirer les bons bords avant de déployer le geenaker et retrouver une assise confortable après ces deux journées de près. Malchanceux dès le début de la course, Alex Thomson sur Hugo Boss n’arrive pas à rattraper son retard, accusant désormais un retard de 65 milles sur les leaders.

Depuis le coup de canon libérateur, Tanguy de Lamotte, skipper du Class 40 Initiatives Saveurs – Novedia Group, a réussi à gérer sa course en appliquant une tactique qui se révèle payante. « Après la sortie du Solent, nous avons mouillé environ une demi-heure quand nos concurrents mouillaient près d’une heure. Etant plus au sud, nous avons bénéficié de la renverse plus tôt. Il est assez difficile de dormir dans ces conditions, la mer est hachée et le bateau tape pas mal. Nous ne connaissons pas vraiment le classement, mais nous sommes là où nous voulons être, et pour le moment ça paye pas mal », nous confiait Tanguy, hier soir, alors qu’il occupait la seconde place au classement général de sa classe.

A la faveur de la nuit, Tanguy a réussi à prendre les commandes. Il dispose ce matin de 9,4 milles d’avance sur Beluga Racer de Boris Herrmann. De son côté, Giovanni Soldini sur Telecom Italia, occupe désormais la troisième place. A 130 milles du rocher, les prochaines heures de course ne devraient pas apporter de grandes surprises pour ces 3 concurrents, progressant tous à la même vitesse de 7 nouds environ.

D’un point de vue météorologique, les concurrents pourront bénéficier d’une rotation du vent à l’ouest dans les prochaines 6 heures. Une allure qui devrait permettre à la flotte de faire route directe vers le rocher. Légèrement plus soutenu au sud de l’Irlande, le vent ne devrait pas souffler à plus de 10 nouds dans les prochaines 12 heures.

Pour suivre la course : http://fastnet.rorc.org/2009-fleet-tracking.html