Performances mitigées des Suisses à Kiel… mais quelques bonnes surprises

Texte :

Les séries olympiques ont opéré un retour en force à la Semaine de Kiel. Une étape cochée par tous les prétendants à un résultat au Sailing World Championship d’Aarhus qui débutera dans un mois. Si en général les athlètes de Swiss Sailing Team ont eu du mal à accrocher les tops 10, les bonnes surprises sont venues du côté des Laseristes. En Suisse, une dernière classique s’est disputée ce week-end, la fameuse Tag- und Nachtregatta sur le lac de Zurich.

photo2Près de 1800 bateaux étaient en course lors de cette édition de la Semaine de Kiel qui s’est déroulée dans des vents de modérés à soutenus. Pour les classes olympiques, il s’agissait surtout du dernier warm up avant Aarhus qui permettra de qualifier la Suisse aux JO de 2020. La meilleure performance helvétique est à mettre au crédit d’Eliot Merceron qui est parvenu à se hisser à la 5e place au sein de la très exigeante flotte des Laser Stantard. Ce résultat, le meilleur de sa saison, devrait le mettre en confiance pour tenter le mois prochain de qualifier la Suisse en Laser. Maud Jayet réalise également un bon résultat en Laser Radial et manque de peu la Medal Race. Elle termine 12e, alors que cette dernière est parvenue à se classer cinq fois dans les dix premières sur sept manches disputées. Ensuite, quelques performances se situent légèrement en dessous des attentes, comme celles de Linda Fahrni et Maja Siegenthaler en 470 et de Sébastien Schneiter et Lucien Cujean en 49er qui terminent 15es. Nils Theuninck termine lui à une décevante 32e place, mais se console en terminant 4e de sa dernière manche. Lui qui venait de conclure sa période d’examens confirme qu’il n’est pas aisé de concilier une carrière sportive et des études. Nous lui souhaitons évidemment le meilleur sur les deux tableaux !

Belle journée et courte nuit photo3

Retour en Suisse, sur le lac de Zurich, où s’est tenue la traditionnelle Tag- und Nachtregatta à laquelle 40 équipages ont participé. À l’instar du Bol d’Or Mirabaud, cette régate est aussi l’occasion pour les participants de vivre une petite aventure en passant une partie de la nuit sur leur bateau ! Mais quand les conditions sont bonnes, les premiers profitent plus du Tag que de la Nacht. Ce fut en particulier le cas du vainqueur, Peter Epprecht, qui a bouclé l’aller-retour du lac de Zurich avant minuit. Les conditions suffisamment ventées ont permis à son Quant 30 Allianz d’exploiter son potentiel et ainsi d’arriver avec une heure d’avance sur son plus proche poursuivant : l’Onyx Veriset de Patrick Stöckli.