Planter des pieux tout le week end !

Communiqué du 30.10.09

Planter des pieux tout le week end !

Bernard et Bruno ont repris leur route vers l’ouest.

Changement de bord donc, mais dans une ambiance qui elle ne change pas beaucoup sinon pour se dégrader. Humide, frais, penché dans une mer ‘casse bateau’ et du vent de face qui continue de forcir. En langage de marin, on appelle cela planter des pieux, l’image est assez claire… Cette nouvelle perturbation va encore durer plusieurs jours pour ceux situés au Nord dont Cheminées Poujoulat fait partie. C’est le groupe de tête, mais que le plaisir de ce classement favorable est cher !

Véronique Guillou-Le Bivic

  

      

 Dépression, sixième !

30/10/09 Alors que les leaders sont au milieu de l’Atlantique à la latitude des Canaries, ils abordent leur sixième dépression depuis le départ de la Solidaire du Chocolat ! Encore du mauvais temps à négocier jusqu’au milieu du week-end au moins… Mêmes conditions pour le peloton du Nord, mais soleil et spinnaker pour les Sudistes propulsés allégement par de bons alizés.

La fatigue commence à se faire sérieusement sentir à bord des Class’40 en route vers le Mexique. À la moitié de leur traversée de l’Atlantique, les duos n’ont pas vraiment eu de repos depuis le départ de Saint-Nazaire avec déjà cinq dépressions en douze jours et une sixième qu’ils sont en train d’aborder ! Les Italiens Giovanni Soldini et Pietro d’Ali (Telecom Italia) mènent toujours le bal, mais doivent tout de même surveiller attentivement ce que font leurs trois poursuivants, à moins de soixante-dix milles derrière. Surtout Tanguy de Lamotte et Adrien Hardy (Initiatives-Novedia) qui naviguent dans une position favorable à plus de 150 milles dans leur Sud. Pour Damien Seguin et Armel Tripon (Cargill-MTTM) et pour Bruno Jourdren et Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat), la problématique est un peu différente puisqu’ils sont quasiment sur le même axe que les leaders, ce qui réduit leur marge stratégique.