Plongeon vers le Sud

Et une nouvelle option audacieuse pour l’équipage de Crédit Mutuel de Bretagne ! Partis au Sud de la flotte de cette Transat AG2R LA MONDIALE, Nicolas Troussel et Thomas Rouxel comptent y trouver, à terme, des alizés plus soutenus pour accélérer et revenir sur le groupe de tête.

 

« Avec Nicolas, on a pu constater sur les derniers classements qu’on était plus rapide que les bateaux situés au Nord, c’est donc plutôt une bonne nouvelle. Mais nous avons tout de même du retard », explique Thomas. 14e au classement de 15 heures aujourd’hui, le Figariste est plus déterminé que jamais. « Ce n’est pas gagné car on fait plus de route qu’eux, mais on essaye de les rattraper. » Pour l’heure, Crédit Mutuel de Bretagne et ses concurrents sortent d’une nuit agitée. Les 25 Figaros sont sous spi et filent à une douzaine de nœuds dans les alizés. Idyllique ? Si l’on écoute Nicolas, la réponse est oui ! « On fait des pointes à 15 nœuds. Les nuits sont super belles et le ciel est complètement dégagé. Après la pétole du début de course, on a toujours eu du portant, ce qui simplifie la vie à bord. Pour l’instant, c’est une Transat vraiment cool ! »

Mais la situation va se compliquer, et c’est ce que Nicolas et Thomas ont voulu anticiper en se décalant au Sud de la flotte. « Le passage d’un front froid va affaiblir l’alizé d’ici deux à trois jours. Mais, plus on est au Sud, plus on a de chance d’avoir un alizé soutenu. Nous misons justement là-dessus ». Le petit temps prévu pour les prochains jours pourrait donc faire l’affaire de nos deux marins. Très concentré, Thomas prévient malgré tout que « ce sera un passage un peu délicat. »

Des passages délicats, il va falloir en gérer avant l’arrivée à Saint Barth, aux Antilles, dans une dizaine de jours. La flotte doit encore traverser une bonne partie de l’océan Atlantique, une tâche compliquée par cette météo alambiquée. Dans ce contexte incertain, l’audace de Nicolas et Thomas pourrait bien payer… Leur glissade vers le Sud inquiète d’ailleurs quelques concurrents, qui voient dans cette échappée un décalage assez malin. Verdict d’ici quelques jours !