fbpx

Portrait de mateloteur: ceci n’est pas un simple bout

Texte et photos | Quentin Mayerat

D’abord menuisier, Denis Menetrey s’est lancé dans les cordages pour bateaux il y a 14 ans, dans un petit container à Meinier (GE), tout prêt de son atelier de l’époque. Aujourd’hui encore, il tient le bon bout, et son entreprise MW Matelotage est devenue incontournable sur les eaux lémaniques.

dsc_1506Un mateloteur est un artisan qui a pour mission d’équiper les bateaux avec des cordages et des gréements textiles, en trouvant des solutions adaptées à tous les usages, de la croisière détente à la régate de pointe. Épissures, surliures, gainages, dégainages, surgainages et tressages constituent son lot de tâches quotidiennes. « Il n’y a pas de mauvais bout, nous explique Denis Menetrey, affairé dans son atelier lors notre passage. C’est d’abord une question de choix en fonction des besoins du navigateur. Ce que j’aime dans mon travail, c’est justement réfléchir à des solutions inventives pour optimiser les bateaux, les faire avancer mieux et les rendre plus manoeuvrables ». De l’aveu de Denis, on a encore trop souvent tendance à sous-estimer l’importance du gréement, qui pourtant peut compter pour beaucoup dans les performances du bateau. Par exemple, pour un bateau de 30 pieds équipé d’un gréement dormant textile, on peut diminuer en moyenne jusqu’à 80% le poids par rapport à un gréement classique ! Bien sûr, une telle configuration requiert du soin et des vérifications plus fréquentes qu’avec de bons vieux haubans métalliques.

Bien choisir son gréement courant ne devrait pas être la préoccupation du seul régatier. Certes, le choix des bons diamètres, des matières adéquates, de couleurs bien différentes pour les écoutes et les drisses permet de gagner en efficacité lors des manoeuvres, mais le plaisancier y trouvera aussi son compte question confort de navigation. Préférez-vous travailler sur des bouts plutôt fins ou au contraire plutôt épais ? Des bouts glissants ou des bouts qui accrochent ? Tout ceci est affaire de préférences, d’habitudes, d’objectifs, et justement, le rôle de l’artisan mateloteur est d’accompagner le navigateur du conseil à la finition de son gréement.

Sur-mesure

Lors de notre passage dans l’atelier de Denis, nous rencontrons Jérôme, entraîneur à l’école de voile de la Société Nautique de Genève. Le club aux deux aiguières d’argent a fait le choix de passer l’ensemble des ses commandes à MW Matelotage, qui est par ailleurs le distributeur Suisse de la corderie Lancelin. « On retrouve souvent Denis sur les pontons, il est présent depuis longtemps, toujours disponible pour donner des conseils et pour effectuer le suivi de nos achats », commente Jérôme, visiblement satisfait de cette collaboration. Et il n’est apparemment pas le seul à apprécier la qualité de ses services, puisque ce dernier est également le mateloteur exclusif de Team Tilt et des Psaros 33 et 40, ainsi qu’un partenaire régulier des voileries North, Europ’sails, Gautier SA et OneSails. Et si vous n’êtes pas (encore) un expert en épissure, notre mateloteur se fera un plaisir de vous accueillir dans son atelier pour vous en expliquer toute la subtilité. Plus d’infos sur mwmatelotage.ch.