Première nuit sur l’eau

Première nuit sur l’eau

La flotte des 5 jours du Léman-Challenge Implenia est à l’approche de Genève après une première traversée du lac

Vidy, le 9 août 2009 – Malgré une météo peu prometteuse en terme de vent, les concurrents des 5 jours du Léman ont réussi à parcourir une bonne partie de la distance entre le Bouveret et Genève pendant cette première nuit de course. 

Les leaders des premières heures de course, Feng Shui (Bieri/Coquelin), naviguent en 6ème position, alors que Fou du Vent (Quennoz/Von Siebenthal) premier après le passage du Bouveret est 10ème. La flotte est actuellement menée par Le Tsalé (Wasem/Meunier), qui se bat au coude à coude avec Kiteboard.ch (Langenberger/Penseyres). Les écarts entre les concurrents sont cependant très faibles, la plupart devrait franchir la bouée du Yacht Club de Genève dans la matinée. 

 Le départ de la 18ème édition avait été donné dimanche à 14h devant le Cercle de la Voile de Vidy. Feng Shui, du duo Bieri/Coquelin a passé la première marque en tête devant un des favoris Mayer Opticien et Happycalosse. Le léger flux d’Est a imposé aux navigateurs de partir sous spi (voile d’avant utilisée au vent-arrière) pour rejoindre la première porte posée dans la baie de Dorigny. Cette situation peu habituelle a permis au public venu en nombre de profiter d’un magnifique spectacle. Si Feng Shui de Vincent Bieri et Cédric Coquelin a passé la première porte en tête, les favoris comme Sky Sweeper de Monnier/Légeret, Mayer Opticien du couple Chatagny ou encore Fou du Vent de Quennoz/Von Siebenthal étaient également bien placés lors de la première phase de course. Les marins d’Happycalosse Jean-François De Cerjat et Roman Bartunek se sont par ailleurs illustrés avec un passage en deuxième position au premier pointage officiel.

Le président du Cercle de la Voile de Vidy, Guy Wuilleret, a profité du briefing des skippers de ce matin pour saluer l’engagement du comité d’organisation «devenu quasiment professionnel avec les années d’expérience ». Serge Viazemsky, responsable technique de la régate, a donné quant à lui les ultimes recommandations et informations relatives à la sécurité et au positionnement des marques de parcours. Philippe Jeanneret, bien connu des téléspectateurs de la TSR, a finalement procédé au traditionnel point météo: «Si les 30 premières heures de courses s’annoncent difficiles, la situation devrait évoluer à partir de mardi avec un régime de vent d’Ouest et quelques intempéries» expliquait Jeanneret à midi. Et de compléter: «Une Bise noire pourrait bien souffler vendredi pour le dernier jour de course. Cette édition s’annonce à priori très lémanique, avec des airs variés tout au long de la semaine».

Olivier Faller, président du comité d’organisation déclarait peu après le départ: «Nous étions prêts plus tôt que lors des précédentes éditions, il n’y a donc pas eu de stress particulier de dernière minute, ce qui est vraiment plaisant». Les organisateurs vont maintenant changer de rythme, et trois équipes vont se relayer 24h sur 24 jusqu’à vendredi prochain pour assurer la surveillance de la course. 

A noter que le coureur océanique Stève Ravussin est venu encourager les équipages pour cette aventure hors du commun. Stève qui a participé à cette régate il y a quelques années l’apprécie particulièrement. 

Organisée par le Cercle de la Voile de Vidy (CVV), la régate des 5 Jours du Léman – Challenge Implenia peut être considérée comme la plus extrême et la plus dure de Suisse. Elle est également la plus longue régate d’Europe courue en double, sans assistance et en eaux fermées. Les 5 Jours du Léman – Challenge Implenia représente un défi sportif et humain. Remporter l’épreuve constitue une véritable consécration pour les navigateurs lémaniques. L’entreprise générale Implenia est engagée aux côtés des 5 Jours du Léman en tant que partenaire principal ; c’est en son nom que sera remis le prestigieux Challenge Implenia.