Préparation intense à quelques jours de la finale de l’iShares Cup

Garder la tête froide tandis que la tension monte… Un exercice délicat à l’approche de la grande finale de l’iShares Cup Extreme 40 Sailing Series qui se déroulera ce week-end, du Samedi 10 au Lundi 12 Octobre à Almería en Espagne.

Les trois premiers bateaux sont simplement séparés d’un point au classement général et devraient se livrer une formidable bagarre pour la victoire tandis que le reste de la flotte est tout aussi serré. Avec un total de 24 manches prévues, la 6ème et dernière épreuve du circuit 2009 devrait être des plus tendues.

Yann Guichard, skipper de Gitana Extreme – Groupe LCF Rothschild (2ème, 43 points):  » C’est extrêmement motivant de nous retrouver à égalité de points avec Oman Masirah. Cette position relance la course au titre et je dois dire que compte tenu du retard que nous avions avant l’épreuve d’Amsterdam la situation qui se présente à nous est assez exceptionnelle. Cela donne d’autant plus envie à l’équipage de Gitana Extrême – Groupe LCF Rothschild de se surpasser ! »

Yann Guichard poursuit : « La compétition a été acharnée tout au long de la saison et l’épreuve d’Amsterdam a su une nouvelle fois nous démontrer que sur un plan d’eau atypique et fermé, tout le monde a sa carte à jouer donc il faudra rester vigilant jusqu’au bout. En ce qui concerne le classement du championnat, Groupama 40 n’a rien à perdre ni à gagner et Franck et ses hommes viseront donc logiquement une victoire d’étape à Almeria. Ils pourraient ainsi venir jouer les troubles fête. Il faudra déjà naviguer proprement sans faire de fautes pour pouvoir figurer dans le haut du tableau et espérer remporter le championnat. Mais sur les terrains de jeu de l’iShares Cup il faut aussi appréhender et maîtriser les éléments environnants du plan d’eau pour s’en sortir ! »

Loïck Peyron, Oman Sail Renaissance (3ème, 42 points): « Notre objectif? Faire de notre mieux, et essayer de faire mieux que second si possible. Cela devrait être dur pour nous, même si nous ne sommes pas loin d’Oman Sail Masirah en termes de points. Nous allons essayer de remporter la victoire de l’événement. »

« En début d’année, il était impossible d’imaginer un podium si serrée. Gitana et Masirah sont très réguliers. À la fin de chaque événement, nous savons exactement où nous avons perdu et où nous avons gagné. Notre unique chance est d’accumuler les victoires de manches et d’éviter les soucis. C’est  ce que nous essayerons de faire ce week-end. »

Pete Cumming, Oman Sail Masirah (1er, 43 points): « Amsterdam était vraiment difficile et nous avons manqué de chance également. Mais Almería devrait être complètement différent, avec un plan d’eau plus ouvert, plus de vent… Ce sont les conditions que nous préférons et dans lesquelles nous sommes meilleurs. Cette dernière épreuve devrait être passionnante. »

« Almería devrait être la version espagnole de Cowes, avec des courses le long des quais. Les facteurs clés seront vitesse des bateaux et gestion des manoeuvres. Le vainqueur sera sans aucun doute celui qui réussira à garder son sang-froid, à naviguer vite et surtout à se sortir des situations délicates. »