Prodiges : À fond sur tous les fronts!

Texte | Jean-Guy Python

Arnaud Psarofaghis et Sébastien Schneiter, les deux étoiles filantes de la voile suisse, sont de toutes les aventures. Extreme Sailing Series, D35, Moth, AC 45, 49er, GC 32 – rien de ce qui fonce et vole sur l’eau ne leur est étranger. Portraits croisés.

Discrets, sérieux, concentrés et professionnels, les qualificatifs ne manquent pas à l’heure de dresser le portrait des deux jeunes marins élevés à l’adrénaline du Team Tilt.

Sébastien Schneiter, 21 ans, barreur du 49er et co-skipper en D35 et GC32, aligne déjà les superlatifs et force l’admiration du monde vélique suisse. Il entame son impressionnant palmarès en 2011 où, à l’âge de 16 ans, Sébastien est sacré Champion de Suisse, d’Europe et de Hollande de Laser 4.7 et prend la tête du classement européen. Elu « Navigateur suisse junior de l’année » lors des SUI Sailing Awards en 2010 et 2012, il remporte trois médailles de bronze en championnat du monde de Laser Radial en 2013. Il navigue sur plusieurs multicoques, notamment le Class A et le Ventilo M2. En 2015, il est le plus jeune barreur à avoir remporté le Bol d’Or Mirabaud et le championnat annuel du D35 Trophy à la barre du Décision 35 de Team Tilt. Un palmarès à faire pâlir d’envie n’importe quel débutant qui ferait ses gammes en Optimist. Sébastien est également engagé sur le circuit de coupe du monde en 49er et sera le barreur du catamaran AC 45 engagé dans la prochaine Red Bull Youth America’s Cup en 2017. Tout ce qui vole sur l’eau attire Sébastien dans la perspective de 2017 : « Je navigue le plus souvent sur le 49er, mais j’essaie d’avoir le plus d’expérience possible sur ces nouveaux bateaux volants, surtout en vue de la prochaine Youth America’s Cup, et c’est vrai que le GC32 est parfait pour ça », explique Sébastien en terminant une manche du championnat des Décision 35 sur le Léman à la barre de Tilt. Pour le futur, le jeune navigateur lémanique rêve-t-il à une vraie Coupe de l’America ? « Mon premier rêve reste quand même une médaille olympique. Une participation à l’America’s Cup, c’est l’étape suivante. C’est vrai que j’ai toujours un peu ça dans le coin de la tête », raconte Schneiter.

Quant à Arnaud Psarofaghis, il n’est pas en reste. À même pas 30 ans, les équipes se l’arrachent. Vu son palmarès, rien d’étonnant à cela. Après avoir excellé en Moth à foils, il a entraîné Team Tilt dans la Youth America’s Cup en 2013. Il a aussi partagé avec l’équipe son expérience du multicoque : Décision 35, Ventilo M2, Extreme 40, AC45, Arnaud est sur tous les fronts. Sacré « Navigateur suisse de l’année » en 2014 aux SUI Sailing Awards, il remporte en 2015 le Bol d’Or Mirabaud et le championnat annuel D35 Trophy avec Team Tilt, en compagnie de Sébastien. Ernesto Bertarelli reconnaît ses indéniables qualités puisqu’il vient de l’engager au sein du team Alinghi comme barreur. Et en Chine, à la barre du GC32 des rouges et noirs, le Mozart de Corsier a laissé exprimé toute l’étendue de son talent en se payant le luxe de battre Morgan Larson : « Ma maîtrise du GC32 se passe plutôt bien parce que j’ai pu naviguer beaucoup, avec Tilt et Alinghi. On a fait de nombreuses heures de vol, c’est vraiment bien jusqu’à maintenant. Il faut dire qu’en Suisse, il y a beaucoup de talents et il y aurait certainement de quoi mettre en place une équipe performante pour une Coupe de l’America », explique Arnaud. D’allure un peu timide et réservée, c’est un vrai gagneur sur l’eau. Avec Sébastien Schneiter, ces deux prodiges de tout ce qui va vite et vole sur l’eau vont écrire de nombreuses et belles pages de la voile suisse à travers le monde.