fbpx

Realteam : le mât qui tombe sans crier gare

Texte :

Au menu, une fin de saison remarquée pour Realteam qui a démâté sans raison apparente lors de la finale du GC32 Racing Tour, les Jeux olympiques de la jeunesse se concluent avec une belle performance de notre kitesurfeur Maxime Chabloz, et les Surprise et les Toucan tenaient leurs régates de classe sur le Léman…

La vidéo du mât de Realteam s’effondrant sur lui-même a fait le tour de la planète voile : plusieurs dizaines de milliers de vues en quelques heures. L’équipage qui menait la danse durant la première manche de la finale du GC32 Racing Tour s’est vu brutalement interrompre : « C’est assez dur à expliquer, commente Jérôme Clerc. Nous étions au portant sur nos foils, nous allions tout droit, il n’y avait pas d’effort en particulier sur le gréement. Ce démâtage doit venir d’une faiblesse structurelle ». Le mystère restera certainement entier, tout comme l’équipe est restée soudée dans l’adversité. Les équipiers de Realteam et l’équipe technique ont travaillé d’arrache-pied toute la nuit pour mettre le bateau à l’eau une demi-heure seulement avant le premier départ du lendemain. En raison des conditions particulièrement ventées dans le sud de la France en fin de semaine passée, uniquement deux journées de régates ont pu être courues. Cette mésaventure qui a privé Realteam d’une journée de compétition, les a logiquement propulsés dans les abysses du classement du rendez-vous. Un coup dur qui les éjecte du podium du classement de la saison :  » Il faut relativiser, réagit Jérôme Clerc. On méritait d’être sur le podium, nous en avions les capacités. On est arrivés en forme sur cette dernière étape et malheureusement on se fait couper l’herbe sous le pied. » Realteam termine donc en bas du podium, à une place de son objectif initial.

L’Olympe des jeunes

De l’autre côté du globe avaient lieu les Youth Olympic Games, le rendez-vous majeur de l’élite sportive mondiale âgée de 15 à 18 ans. Swiss Sailing Team y était représentée en kitesurf par Maxime Chabloz et en Nacra 15 par Arnaud Grange et Marie van der Klink. Alors que les débuts n’ont pas été faciles pour nos athlètes, ils ont su monter en puissance tout au long de la compétition. Maxime Chabloz termine 5e, alors que les jeunes d’Okalys Youth Project signent une 10e place.

Les classes qui régatent encore

Peu de vent sur Léman, qui a tout de même permis aux Surprise de la Top Voiles Cup (le championnat annuel de la classe) à Thonon (France) de courir 5 manches et aux Toucan à Genève d’en lancer 4. En Surprise, c’est le président de la classe, Franck Reinhardt, qui s’impose à égalité de points avec le champion de Suisse en titre, le Biennois Emmanuel Muller. Du côté des Toucan, c’est un podium de régatiers avertis qui s’est dessiné, avec en tête Jean-Luc Lévêque, suivi de Patrick Girod et de Philippe Durr pour clore la marche.