Récit des quarts de finale

Samedi 8 octobre,

Nous retournons sur l’eau pour la suite des quarts de finales face a Blyth Walker que nous avion interrompu a 2-0. Il nous reste encore un point à marquer.

Lors du premier match nous effectuons un départ à égalité et le match se déroule au contact… un peu trop même car nous écopons d’une pénalité au premier bord de spi qui nous coutera le match.

Nous nous ressaisissons vite pour le second match, et prenons un avantage que nous conserverons tout le long du parcours pour obtenir enfin notre qualification aux demi-finales. Ca c’est fait !

Dans les autres matches, Ben Ainslie se « débarrasse » de Torvar Mirsky actuel leader du world tour, Ian Williams bat Johnnie Berntsson et Mathieu Richard est éliminé par Adam Minoprio actuel n°1 mondial au classement ISAF. Ce sera notre adversaire pour les demi-finales qui se courent aux meilleures des 5 manches.

Lors du premier départ des 1/2, Adam qui rentre en bâbord parvient à croiser devant. Il effectue un timing sans faute nous laissant le choix soit à un départ prématuré soit à nous caler derrière, ce que nous préférons. Durant tout le parcours nous attendrons que notre adversaire ou le vent nous ouvre une porte, en vain.

Le second départ se déroule à peu près comme le premier, Adam et son équipe réalise un excellent placement que nous arrivons à sauver au denier moment en split start, hélas un peu trop agressif nous mordons la ligne que nous devons refranchir, nous effectuons le parcours en course poursuite mais sans jamais revenir, frustrant.

Nos deux jokers sont grillés, il faut monter notre niveau pour rester dans le jeu. Nous effectuons un troisième départ moins mauvais que les précédents mais du coté défavorable. Lors du premier croisement nous sommes juste derrière mais Adam commet enfin une erreur, nous saisissons l’occasion pour prendre le contrôle de la course. Tout le parcours s’effectue au contacte mais nous gardons l’avantage. Lors du second bord de spi nous contrôlons notre adversaire en le poussant sur la gauche du parcours certain de son engagement au vent tout le long du bord. Hélas les arbitres en juge autrement et nous donne une pénalité. Dès lors nous enchainons des double jibe pour pousser les Néozélandais à la faute mais avec un peu trop de fougue… nous écopons d’une seconde pénalité ce qui met fin au match et aux demi-finales sur un score sévère de 3 à 0.

Mis sous pression par Adam et son équipe qui ont navigué a la perfection, nous avons peiné à jouer a notre niveau et avec sérénité.

Nous sommes actuellement en train de finir de digérer cette frustration que nous relativisons au regard de notre parcours de la semaine, car demain, une troisième place est a notre portée. Il nous faudra pour y arriver battre Ian Williams, double champion du monde de match racing et éliminé par Ben Ainslie.

Loris von Siebenthal et toute l’équipe.

Lire l’article dans le Skippers hiver