Remise à l’eau du catamaran à foils SYZ & CO

Sorti de l’eau au mois de mai pour permettre d’effectuer des modifications pendant la période de vent calme de l’été, le catamaran à foils SYZ & CO est désormais prêt à s’attaquer aux records de vitesse du Léman. Il sera remis à l’eau dès la fin du mois, après avoir subi une cure d’amaigrissement et une augmentation significative du volume de ses coques, qui sont passées de 32 à 35 pieds.

Cure d’amaigrissement

On le sait, l’ennemi numéro 1 des voiliers est le poids et ceci est particulièrement vrai pour les engins à foils. Or, les deux mois de tests intensifs après le vol inaugural ont montré que les efforts subis par la structure étaient moins importants que prévus et qu’il était ainsi possible d’alléger le bateau. Chaque pièce a donc été démontée et pesée, pour permettre aux ingénieurs et à l’équipe navigante de déterminer où l’on pouvait gagner du poids. Gramme après gramme, les gains de poids réalisés au total sont significatifs et ont permis de compenser le poids supplémentaire des coques.

Augmentation des coques

La plus importante modification touche en effet les coques, qui sont passées de 32 à 35 pieds, soit la même longueur que les D35 et que le nouveau Ventilo 35. Elles ont ainsi été allongées à l’avant et à l’arrière et les étraves sont plus arrondies qu’à l’origine. Cette augmentation de la flottabilité permettra une meilleure vitesse en mode archimédien (en navigation conventionnelle) et diminuera les risques d’enfournement.

A l’assaut des records

Une fois remis à l’eau, le catamaran à foils nouvelle formule tentera de profiter des vents plus forts de l’automne pour battre les records de vitesse du Léman. Si la météo le permet, le « SYZ & CO » tentera ainsi de remporter le Ruban Bleu, de même que les records de l’heure et du kilomètre. « Si nous voulions pouvoir nous attaquer cette année encore aux différents records, il fallait démarrer les travaux au plus vite et donc faire l’impasse sur le Bol d’Or Mirabaud. Au vu des conditions de cette année, c’était la bonne décision mais ce long répit forcé a attisé notre appétit ! » a déclaré Alex Schneiter. « Nous avons hâte de tester ces nouvelles coques et de vérifier les gains réalisés ».

Futures évolutions prévues pour cet hiver

Les changements apportés au « SYZ & CO » pendant l’été ne constituent que la première étape des améliorations envisagées avec les architectes et les ingénieurs. D’autres modifications sont encore prévues pour cet hiver. En effet, plusieurs paramètres influent sur les performances: la flottabilité des coques, la puissance du plan vélique et la portance des foils. Le bateau pourrait donc à l’avenir recevoir un mât plus haut, afin d’augmenter la surface des voiles, ou des foils de forme différente. Plusieurs configurations variables sont également envisageables en fonction de l’objectif visé : un mât court et des foils optimisés pour la vitesse pure par grand vent ou un mât plus long et des dérives adaptées aux conditions lacustres.

« Nous le savions dès le départ : la mise au point d’une telle avancée technologique est longue et faite de tâtonnements » explique Patrick Firmenich. «Il s’agit d’un domaine entièrement nouveau où tout est encore à inventer. C’est sans aucun doute l’un des aspects les plus fascinants de ce projet. Le plus rassurant, c’est que nous avons pu vérifier que le bateau va vite. Maintenant, il ne reste qu’à l’optimiser.»

Informations sur le catamaran à foils Syz & CO: www.syzfoiler.com