Restez connectés, la saison décolle

Texte :

C’est au tour des catamarans volants de rentrer en piste ! Alors qu’un point d’interrogation planait quant à l’assiduité des GC32 durant cette saison post America’s Cup, les principaux animateurs de la série seront de la partie, dont Alinghi et Realteam pour représenter la Suisse. Du côté de l’Andalousie, les athlètes de Swiss Sailing Team ont à nouveau montré des signaux encourageants.

Qui sera champion du monde ?

Rendez-vous tout d’abord à Oman, le 14 mars, pour la première étape des Extreme Sailing Series. Après avoir échoué de peu face à SAP au mois de décembre, les hommes d’Ernesto Bertarelli devraient tout mettre en œuvre pour reconquérir les Extreme qu’ils ont déjà remportées à trois reprises. Après cette mise en jambes orientale, nous toucherons le point d’orgue de la saison, le 23 mai prochain, avec le premier championnat du monde de l’histoire de la classe.

Nous retrouverons ce printemps sur le lac de Garde une quinzaine de foilers, aussi bien issus des Extreme Sailing Series que du GC32 Racing Tour. Realteam, engagé dans une nouvelle saison pour remporter le GC32 Racing Tour, sera naturellement de la partie, alors que Tilt devrait faire son come-back à l’occasion. On parle même du possible retour de Glenn Ashby qui serait disposé à venir faire quelques piges avec ses anciens partenaires, comme au bon vieux temps, lorsqu’il venait engranger des heures de navigation en vue de l’America’s Cup. Cerise sur le gâteau, Franck Cammas reviendra à la tête de Norauto et devrait également s’imposer parmi les leaders de la classe.

Bonne forme de SST

Eliot-Mercreon-Edito-2Notons enfin les bons résultats des athlètes de Swiss Sailing Team engagés sur l’Olympique Week de Cadiz (ESP). Alors que la semaine s’est vue raccourcie en raison d’un avis de tempête, deux médailles d’argent ont pu être accrochées au tableau de chasse de la fédération. Linda Fahrni et Maja Siegenthaler confirment leur bonne forme en 470, tandis qu’Éliot Merceron parvient également à s’emparer d’une seconde place en Laser Standard. En 470, Kilian Wagen et Grégoire Siegwart continent d’engranger de l’expérience et terminent à une belle 5e place. Du côté de la relève, l’équipe nationale se porte bien, puisqu’entre les flottes de Laser Radial et de Laser 4.7, pas moins de cinq Suisses ont fait leur entrée dans le top 10. Des résultats de bon augure pour le prochain rendez-vous de la saison : le Trofeo Princesa Sofia de Palma le 30 mars prochain.


!