Retour de Stamm sur le podium

Bernard Stamm est dans le coup en Diam 24 ! Il l’a prouvé, avec son équipage, lors du 40e Spi Ouest-France – Destination Morbihan qui s’est couru durant le week-end pascal dans des conditions climatiques qui ont mis à rude épreuve les organismes. Plus loin des dépressions océaniques, Swiss Sailing Team entame le Trofeo Princesa Sofia à Majorque dans des airs légers qui semblent sourire à ses athlètes. Pour finir, deux Suisses ont participé au championnat du monde de Moth aux Bermudes et ont pu assister au troisième sacre consécutif du Britannique Paul Goodison.

Le Tour se prépare

Bernard Stamm avait commencé le Spi Ouest-France en pole position à l’issue de la première journée, mais n’a finalement pas pu contenir les assauts de Quentin Delapierre sur Lorina Limonade et de Bejiaflore avec Valentin Bellet. 3e d’une flotte de 33 Diam 24, ce résultat reste une excellente performance alors que la quasi-totalité des équipes favorites du Tour Voile était sur le plan d’eau. Une perspective qui vaut également pour l’équipage amateur de CER 2 – Ville de Genève qui est parvenu à rester au contact des pros en terminant 9e.

Test grandeur nature

En voile olympique, les voyants étaient au vert après la première journée du Trofeo Princesa Sofia. Linda Fahrni et Maja Siegenthaler menaient la flotte des 470, tout comme Maud Jayet en Laser Radial. Surfant sur la confiance acquise avec son titre de champion d’Europe U23 de Finn, Nils Theuninck a attaqué la compétition 3e à égalité de points. C’est le cas aussi pour Sébastien Schneiter et Lucien Cujean en 49er au coude à coude au 4e rang et pour Mateo Sanz Lanz en RS:X, 3e, à l’aise dans les conditions légères. De nombreuses régates devront encore être courues toute la semaine pour départager les athlètes et ce rendez-vous fera figure de premier grand test pour SST.

Tout ou rien pour les Moth

Un autre grand rendez-vous se tenait la semaine dernière du côté des Bermudes. Le championnat du monde de Moth a bénéficié de deux journées extrêmement ventées et de cinq jours de pétole. On notera tout de même les deux bons résultats des Suisses, David Holenweg (12e) et Philippe Schiller (25e), qui n’ont pas démérité au sein de cette flotte extrêmement relevée. Voyez d’ailleurs par vous-même en images…