Sur la route de Tokyo

Texte :

La Suisse peut renouer avec l’espoir de qualifier des laseristes pour les prochaines olympiades. Non seulement, Maud Jayet continue de progresser en Laser Radial avec une honorable 18e place – dont une victoire de manche – au championnat du monde en Hollande, mais un très sérieux candidat à la qualification s’est déclaré cet été.

Eliot Merceron courait jusqu’à il y a peu sous les couleurs du drapeau tricolore. Né à Genève d’une mère Suissesse et ancienne skieuse de haut niveau, il a choisi de tenter l’aventure olympique sous la bannière helvétique, avec le soutien du Yacht Club de Gstaad. À peine affilié à Swiss Sailing, ce dernier a obtenu une belle médaille d’argent lors de ce même championnat du monde de Laser Radial. Des airs plutôt favorables semblent se lever pour cette nouvelle histoire.

Trois équipes suisses doivent aussi sentir les risées leur sourire. Le CN Versoix a remporté la dernière étape de la Swiss Sailing Challenge League et sera promu aux côtés du SC Enge et de Kreuzlingen en Super League pour la saison prochaine.

 Alinghi a pour sa part dû chasser les risées lundi dernier lors de la dernière journée de l’étape de Cardiff des Extreme Sailing Series. Les rouges et noirs devaient impérativement redresser la barre pour rester dans le coup pour le reste de la saison. Avec une deuxième place, la confiance a été retrouvée, même si la victoire leur a échappé de peu sur la dernière manche face à SAP de Adam Minoprio. Très en forme cette saison, le Kiwi prend une sérieuse option sur la victoire finale, tandis qu’Alinghi peut désormais partir en chasse après les seconds d’Oman Air. Mais pour l’heure, l’équipe va se concentrer sur le D35 avec le retour d’Ernesto Bertarelli à la barre.

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE.