Salon international du multicoque

 

Premier bilan

La première édition méditerranéenne du Salon International du Multicoque a été un vrai succès. Ce Salon s’inscrit déjà, par ses résultats, au rang des meilleurs Salons nautiques de France. Nul doute que la stratégie de « niche » – le multicoque – est un facteur important de réussite, et un choix pertinent pour faire buller la cité architecturale du XXème siècle.

Rappelons que la première édition Atlantique s’est tenue à Lorient l’an passé, et les premiers bilans avaient déjà été prometteurs : 11 700 visiteurs, 50 bateaux exposés, une dizaine de bateaux vendus. Après Lorient, qui avait pesé toute sa notoriété de port d’attache des grands multicoques de course au large, La Grande Motte savait qu’elle porterait emblématiquement la crédibilité du littoral méditerranéen dans la réussite du Salon. C’est pourquoi elle a mis en œuvre tous ses moyens et atouts.

Cette première édition méditerranéenne se révèle être :

– Un succès professionnel : 60 multicoques avaient fait le déplacement de tous les océans.

– Un succès commercial : Plus d’une vingtaine de multicoques ont été vendus (environ 25 unités) : de 40 à 65 pieds (de 300 000 euros à 2 millions d’euros). Lagoon, Fountaine-Pajot et Nautitech ont été parmi les plus sollicités. Outremer Yachting, le constructeur mottois, a sorti son épingle du jeu.

– Un succès international sans précédent : il suffisait de se promener sur les pontons pour mesurer à quel point la clientèle s’était déplacée du monde entier. Une quinzaine de nationalités était représentée, et les acheteurs sont d’abord parmi eux : brésiliens, australiens, russes, ukrainiens, danois, allemands, suisses, belges, polonais, autrichiens, espagnols, italiens et chinois ! Des jets privés, venus spécialement pour le Salon, ont été remorqués à Garons et à Fréjorgues.

Quant aux accréditations de journalistes, 55 ont été enregistrées (22 à Lorient) essentiellement pour une presse internationale.

– Un succès populaire : près de 16 000 entrées à la billetterie du Salon (30% de plus qu’à Lorient). Et une grande satisfaction du public : à défaut de pouvoir s’offrir un multicoque, les visiteurs ont rêvé de navigation bleu-turquoise au contact des plus belles unités du monde. En outre, les nombreuses animations (cerfs-volants sur le front de mer, expositions photos sur les

quais, etc) ont, elles aussi, attiré plusieurs milliers de visiteurs venus simplement flâner et déambuler au soleil. La météo aura été une grande alliée de cette réussite.

– Un succès organisationnel : Le pari était d’une grande ampleur pour La Grande Motte ! Le port a du préparer les emplacements à flot depuis plusieurs semaines, et déplacer 300 bateaux de plaisanciers pour pouvoir accueillir les 60 multicoques. A l’échelle d’un port de 1500 anneaux, c’est un travail considérable que les agents du port et les plaisanciers ont accompli dans les temps. La passerelle flottante et ouvrante a été une vraie réussite : elle a fait la démonstration que le Terre-Plein Ouest, vague parking loin de tout, pouvait devenir un vrai parc d’exposition ou espace commercial dès lors qu’on peut traverser sur l’eau… Grande Motte n’avait pas organisé d’événement de cette ampleur depuis l’étape d’arrivée du Tour de France cycliste. Elle a montré qu’elle en avait les compétences techniques et humaines.

– Un succès économique : certains hôtels de la ville ont affiché complet, et beaucoup d’autres hébergements (résidences, appartements…) ont été sollicités alors qu’habituellement cette période est plutôt creuse. Les restaurateurs ont travaillé comme aux plus beaux jours de la saison ; l’effet « passerelle » n’y est pas pour rien.

Cette première édition a donc, d’ores et déjà, posé l’ampleur de l’événement : le Salon a rayonné de façon non pas européenne mais totalement internationale. La Grande Motte se dote ainsi d’une image nautique et d’une résonance à l’échelle de la méditerranée, figure de proue des politiques nautiques portés par le département de l’Hérault et la Région Languedoc-Roussillon.

Sur le plan national, la ville vient de faire son entrée dans le club restreint des meilleurs Salons Nautiques, aux côtés de La Rochelle, Marseille, Cannes, Lorient…