Skinfit souffle la victoire aux Suisses

Texte :

Peu avant l’arrivée, les catamarans suisses semblaient se diriger vers une nouvelle victoire. C’était sans compter avec le Bregenzois Fritz Trippolt sur Skinfit. Faute de vent, Éric Monnin sur son Monofoil Gonet était loin de pouvoir atteindre les premières places.

14Ceux qui s’attendaient à un spectacle similaire au Bol d’Or Mirabaud disputé une semaine avant la Rund Um ont été déçus. Si dans les stratus d’air instables, un orage était dans le domaine du possible, le ciel est finalement resté calme. Trop calme pour la plupart des quelques 300 bateaux qui ont souffert pour venir à bout des 100 km depuis Lindau via Romanshorn, Constance, Ueberlingen et retour à Lindau. Seul un souvenir du Bol d’Or est resté vivant : le violent orage sur le Léman avait tellement endommagé le catamaran Orange Utan de Ralph Schatz du Lindauer Segler-Club (LSC) qu’un départ n’était pas envisageable. Du coup, les Suisses qui aiment se rappeler le doublé de 2018 comptaient un sérieux candidat à la victoire en moins. Pour rappel, Sammy Smits avait alors rattrapé un retard de 20 km et remporté la classique sur le fil, au grand dam d’Orange Utan et de Skinfit arrêtés dans la pétole après avoir mené la course.

Suspens en fin de course
Il en a fallu de peu pour que le scénario de l’année dernière se répète. Intouchable sur une bonne partie de la course, Fritz Trippolt sur Skinfit s’est retrouvé bloqué dans un trou de vent à 600 mètres de l’arrivée. Impuissant, il s’est fait dépasser par trois catamarans suisses. « À ce moment-là, je me suis dit que faire ça à un vieil homme, ce n’est pas juste », raconte le skipper. J’étais convaincu que la régate allait se terminer de la même manière que l’année dernière. » Il n’en était rien. Cette fois, c’est Trippolt qui a profité d’un petit air pour passer la ligne après 9 heures et 34 minutes et détrôner les trois Suisses. Le tenant du titre Sammy Smits du Yacht Club Arbon (YCA) à la barre du Green Horny a suivi une minute plus tard. Également membre du YCA, Albert Schiess a surpris tout le monde en décrochant la troisième place avec son Holy Smoke âgé de plus de 30 ans. Quant au Sonnenkönig d’Armin Schmid, il a raté le podium de peu.
Cette année, tous les regards étaient tournés vers Éric Monnin pour sa première participation avec son Monofoil Gonet. Badauds et professionnels attendait le monocoque à foils avec impatience. « Pour voler, il nous faut au moins dix noeuds de vent, faute de quoi nous ne sommes pas plus rapides qu’un bateau conventionnel. Et malheureusement, c’était rarement le cas », a déclaré Monnin après la régate qu’il a terminée à la 13e place. En plus des nombreuses places d’honneur les Suisses ont quand même pu fêter une victoire : Misia de Franco Barletta (YCA) s’est adjugé le trophée bleu remis au bateau le plus rapide du groupe 1 sur le grand parcours.