Solar Odyssey, escale au soleil

Invité par le Salon International des Multicoques de la Grande Motte (34) qui se tiendra du 14 au 17 avril 2011, Solar Odyssey va faire sa première escale au soleil de Méditerranée, sous des auspices en accordance avec sa destination. Il y sera exposé dans l’enceinte de la manifestation et sera présenté par son co-skipper Fred Dahirel.

 

Après un hiver actif qui a vu le trimaran électro-solaire aller présenter sa parure au salon de Düsseldorf (All) en janvier et un chantier technique en Vendée à suivre, le multicoque orange va descendre plein sud vers le Golfe du Lion.

Si la plateforme est désormais terminée et navigue au tout électrique, l’heure est aujourd’hui à la fin des réflexions sur la réalisation de l’aile Raie Manta qui va supporter les panneaux solaires. Fred Dahirel, co-skipper du bateau : « … depuis que nous avons validé le format Raie Manta, avant sa construction, il nous faut affiner sa forme dans les détails, afin que sa portance soit en adéquation avec le poids du bateau : nous ne devons pas risquer de nous envoler ! Notre partenaire Hydrocéan travaille actuellement sur cet aspect très important. D’autant que la fabrication de l’aile impose qu’elle soit en plusieurs parties, afin de conserver son aspect démontable au bateau. Nous respectons ainsi notre mode opératoire : valider chaque étape avant d’aller sur la suivante… ».

Rappelons que Solar Odyssey est un bateau expérimental : il est en cours d’enregistrement dans cette catégorie dans le sillage de deux illustres navires : l’Alcyone du Comandant Cousteau et l’Hydroptère imaginé par Eric Tabarly et développé par Alain Thébault.

Partenaires

Cependant, l’odyssée du trimaran solaire pourrait aller encore plus vite. Fred Dahirel : « … nous sommes heureux du chemin accompli depuis un an, du formidable accueil que suscite notre aventure qui repose sur des valeurs fortes, sur une méthodologie step by step. Mais pour en continuer le développement , nous avons désormais un besoin pressant de grands partenaires qui viennent s’associer à Lemer Pax, initiateur du projet. Nous travaillons à la 3e génération de panneaux solaires sur des technologies ‘up to date’ qui doivent nous permettre d’être extrêmement pertinents quant à nos vitesses et à notre autonomie. Cela impose d’investir dans du développement… ».

Pour l’avenir de nos enfants

Il est indéniable que ce 3e millénaire sera celui d’une évolution évidente vers des énergies renouvelables et non polluantes. L’actualité démontre avec force qu’il est nécessaire de chercher à s’affranchir de ces énergies fossiles ou dangereuses pour l’humanité. Avec Solar Odyssey qui se veut être un démonstrateur, le team Solar Odyssey entend participer à la protection de la planète bleue dont les océans recouvrent 70 % de sa surface. Ce en faisant évoluer la propulsion maritime à l’énergie solaire avec Zéro émission de CO2. Frédéric Dahirel : « … en plus de 20 ans de course au large autour du globe, j’ai pu constater sa dégradation. Avec Solar Odyssey et ses challenges – le record de l’Atlantique et le tour du monde à l’énergie solaire – et les enseignements que l’on a déjà accumulés et allons en tirer, je suis persuadé qu’ils pourront être transposables et efficients à des utilisation professionnelles… ».

Repères